21

Proposition infinitive

Tous les grammairiens ne sont (évidemment smile pas d'accord :

Quand le sujet du verbe support s’applique aussi à l’infin. (dans ce cas, nous ne parlons pas de propos. infin.), la construction appartient à un usage plus général : Luce croit (ou reconnaît, etc.) s’être trompée. Jean regrette la place qu’il croit perdre.

(Grevisse)

Mais, si vous considérez qu'il s'agit d'une proposition infinitive, c'est la proposition infinitive qui est le COD, l'infinitif est son noyau.

Proposition infinitive

Pour qu'il y ait proposition infinitive, j'ai écrit plus haut qu'il suffisait que l'infinitif complément ait son propre sujet exprimé : Je me sentis defaillir.

Dans "Lucie croit s'être trompée", l'infinitif n'a pas de sujet propre exprimé, et ce n'est donc pas, effectivement, une proposition infinitive.

23

Proposition infinitive

Tout est donc dans l'interprétation de "sujet propre".
Grevisse lui n’est pas ambigu quand il écrit, à propos de toutes les propositions dont le verbe est un infinitif, "le sujet, exprimé ou non, est différent de celui du verbe principal".
Et Riegel donne la citation de Maupassant « je me sentis défaillir » pour  souligner la contradiction entre le plan syntaxique (infinitif COD du verbe recteur) et  le plan sémantico-logique (unité propositionnelle complément du verbe).

24 (Édité par Muriel 31/08/2011 à 23:43)

Proposition infinitive

Bonsoir à tous,

J'ai eu un problème avec l'infinitive.
Voilà, j'ai entendu dire une phrase : J'ai vu bâtir la maison en 3 semaines.

Ma question : Peut-on laisser un infinitif sans sujet dans une proposition infinitive ?

Ou bien faudrait-il comprendre : J'ai vu bâtir une maison (par on ) en 3 semaines ?

Merci d'avance.

Proposition infinitive

On peut considérer ici qu'il y a ellipse du sujet de l'infinitif :
J'ai vu (les maçons) bâtir la maison en trois semaines.

26

Proposition infinitive

Jehan a écrit :

On peut considérer ici qu'il y a ellipse du sujet de l'infinitif :
J'ai vu (les maçons) bâtir la maison en trois semaines.

Merci beaucoup Jehan pour votre aide !

27

Proposition infinitive

bonsoir tout le monde, j'ai une question concernant les subordonnées infinitives. je sais qu'une subordonnée infinitive a toujours un sujet distinct de la  principale; je me demande s'il n y a pas une/ des exception (S) à cette règle.

28

Proposition infinitive

Ce n'est pas une règle, mais une définition. Il ne peut donc y avoir d'exceptions.
Mais tous les grammairiens n'ont pas la même définition de la proposition infinitive, ce qui donne donc des variantes.
Par exemple, certains n'admettent pas que le sujet de l'infinitif soit sous-entendu. Il considèrent alors que l'infinitif a une valeur nominale, et qu'il n'y a donc pas de proposition.
Par contre, tous sont d'accord pour dire que le sujet de l'infinitive, sous-entendu ou pas, ne peut pas être le même que celui de la principale.

Proposition infinitive

Quant à moi, j'estime que d'un strict point de vue grammatical, un infinitif n'a pas de sujet, car il n'a pas de marque de personne.
Le prétendu sujet de l'infinitive est une notion sémantique, désignant l'agent.

Si bien que pour la commodité de la démonstration, je préfère parler du thème,  COD du verbe introducteur, ce dont on parle, et du prédicat, l'infinitif, ce que l'on dit du thème.

J'entends les oiseaux (thème COD) chanter (prédicat).

Je ne suis sans doute pas dans l'orthodoxie (encore que j'emprunte cette terminologie à la grammaire latine de Mme Boxus), mais au moins je ne donne pas de sujet à une forme verbale non marquée en personne.

30

Proposition infinitive

C’est beau les principes. Mais ne vaut-il pas mieux être compris de quelqu’un qui n’a jamais utilisé sur ce site, un vocabulaire autre que celui de la grammaire traditionnelle ?