11

La littérature russe

Salut!

Juste un petit conseil de lecture, puisque le domaine littéraire russe semble intéresser quelques personnes! J'ai découvert au cours de mes études de russe une poétesse extraordinaire: Marina Tsvétaïeva. Vous parliez plutôt des romans russes, qui sont également formidables. Je viens donc ajouter une petite note de poésie dans cette discussion.
M. Tsvétaïeva écrit des vers assez sombres, imprégnés d'histoire, d'amour et de mélancolie. Elle a beaucoup vécu et raconte avec sobriété des tranches de sa vie: ses nombreuses aventures amoureuses, ses filles qui grandissent, ses rencontres avec des écrivains renommés, son pays mouvant et sanglant... C'est sublime, et je vous invite tous à vite vous procurer ses oeuvres (plutôt difficiles à trouver d'ailleurs...) notamment Le ciel brûle et Tentative de jalousie.
Bonne lecture!

12

La littérature russe

titesouris a écrit :

Salut!

Juste un petit conseil de lecture, puisque le domaine littéraire russe semble intéresser quelques personnes! J'ai découvert au cours de mes études de russe une poétesse extraordinaire: Marina Tsvétaïeva. Vous parliez plutôt des romans russes, qui sont également formidables. Je viens donc ajouter une petite note de poésie dans cette discussion.
M. Tsvétaïeva écrit des vers assez sombres, imprégnés d'histoire, d'amour et de mélancolie. Elle a beaucoup vécu et raconte avec sobriété des tranches de sa vie: ses nombreuses aventures amoureuses, ses filles qui grandissent, ses rencontres avec des écrivains renommés, son pays mouvant et sanglant... C'est sublime, et je vous invite tous à vite vous procurer ses oeuvres (plutôt difficiles à trouver d'ailleurs...) notamment Le ciel brûle et Tentative de jalousie.
Bonne lecture!

Ouiiiii....je l'avais oubliée....elle a écrit des merveilles...au sujet de Pouchkine, notamment

13

La littérature russe

Bonjour,

J'ai lu Le Joueur, il y a quelques jours. J'avoue que j'étais quelque peu sur mes gardes, le grand Dostoïevski ! Etais-je à la hauteur ? Et bien oui ! Bien que grand classique, je n'ai eu aucun mal à lire ce livre et j'y ai même pris beaucoup de plaisir. J'ai maintenant très envie de me lancer dans Crime et Châtiment.

La littérature russe

Bonjour
Si je peux me permettre une petite suggestion dans le domaine Russe : Grandeur et déclin de Lily Bourbon, poétesse et catin par Iouri Droujnikov. La relève est assurée !

15

La littérature russe

Bonjour à tous,

Entièrement d'accord avec vous en ce qui concerne Dostoievski.
Par contre l'humour est complètement absent de ses livres alors que nombreux livres et auteurs de la littérature russe en regorgent et souvent ravageur, les ames mortes de Gogol et aussi chez Boulgakov et bien d'autres.
De mon coté je vous conseille vivement et absolument de lire Vie et Destin de Vassili Grossman, Chef d'œuvre absolu, un roman où tout sonne vrai, philosophie humour sont au rendez vous. Le guerre et paix du 20eme siècle ( le roman se passe en 1942). Attention il faut s'accrocher au début et ne pas se laisser décourager par le nombre important de personnages, l'éclaircissement vient avec l'avancement dans le livre.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vassili_Grossman

La littérature russe

Bonjour,
la littérature russe est très riche et méconnue, mis à part quelques oeuvres devenues "cultes".
Aux grands oeuves que vous citez, je rajouterai aussi les oeuvres de Boulgakof, en particulier "Maître et Marguerite", et "Coeur de chien" (traduction de Volkoff pour "Coeur..", et que celle-là !)... pour commencer.

A vos lectures !

La littérature russe

Je ne connais pas très bien la littérature russe, je n'ai lu pour l'instant qu'un seul ouvrage, et il est de Dostoïevski. C'est L'adolescent. J'ai éprouvé quelques difficultés à le lire, car il est assez complexe. Mais après tout, l'histoire est celle d'un adolescent qui tente de se faire une place dans le monde. Or l'adolescence est une période complexe dans une vie, après réflexion, j'ai donc trouvé que cette complexité ressentie lors de la lecture était sans doute voulue par Dostoïevski. Il n'est pas le plus connu de cet auteur, mais ce livre est pourtant très intéressant.

La littérature russe

Litera a écrit :

Je suis aussi contente que le concours de l'agreg 2010 fait honneur à Anna Akhmatova, pour ceux qui parlent russe : vous pouvez TOUTES ses oeuvres sur le net...en tapant son nom en russe dans google.
A vos lectures !

Pas moi. Mais ce programme de manière générale me fait dresser les cheveux, et puis l'organisation est catastrophique cette année ; Hikmet en rupture de stock notamment, devant les énormes difficultés techniques et éditoriales, ils pourraient nous l'enlever celui-là, menfin, puisqu'il faut souffrir, souffrons.

La littérature russe

Bonjour à tous,
La littérature russe se réduit sur mes étagères aux deux géants que sont Tolstoi et Dostoievski. Ces deux héros, comme tous les grands écrivains, ont aussi eu une vie passionante et hors du commun. Je ne peux pas approcher Nabokov en raison de sa mauvaise foi à l'endroit de Dostoievski.
J'ai lu tout Dostoievski et je me rappelle l'impression forte de ne vouloir pas que la lecture s'achève...
Folie, profondeur, quete de l'absolu et complexité psychologique.
Voici mes recommandations pour ces deux auteurs qui vont très loin :
- Les frères Karamazov
- Crime et chatiment
- la Douce
- Humiliés et offensés
- Souvenirs de la maison des morts
Pour Tolstoi :
- La sonate à Kreutzer (personne n'en a parlé! Personne ne l'a lu, je suppose)
- Anna Karénine
- Résurrection
Enfin, je recommande la lecture du livre passionnant La fuite de Tolstoi (sur les dernières heures de sa vie) et de l'étude de Steiner, Tolstoi ou Dostoievski.

La littérature russe

- La sonate à Kreutzer (personne n'en a parlé! Personne ne l'a lu, je suppose)

Si, c'est d'ailleurs le seul que j'aie lu dans le texte. Un petit joyau, comme beaucoup de petits récits (notamment La Mort d'Ivan Ilitch ou Hadji Mourad ; je suis moins sensible aux grandes fresques personnellement... à se demander pourquoi j'ai choisi de faire du russe ). Mais les convictions moralisatrices de Tolstoï peuvent parfois gêner le lecteur contemporain.
Par contre c'est un peu dommage de se cantonner à ces deux géants, plein d'auteurs moins prolifiques (sinon auteurs d'un seul grand livre) doivent aussi être découverts !