Se faire + infinitif

Bonjour,

Je cherche des phrases comme: Jean se fera connaître à Marie. C'est à dire, du type: (sujet) se fait (infinitif) à (sujet de l'infinitif.)

J'ai déjà créé quelques phrases;
- L’écrivain se fera lire aux étudiants.
- L’exhibitionniste se fait voir aux filles innocentes.
- Cette émotion se fait sentir à tous.
- Ce professeur se fait entendre à ses élèves.
- Cette fille s'est fait comprendre à son copain

Ces phrases sont correctes? Vous avez des autres idées? Quelle est la différence entre une phrase "se faire (infinitif) par (quelqu'un/quelque chose) comme "Il s'est fait raser par Marie" et des phrases qui contiennent "se faire (infinitif) à (quelqu' un/quelque chose)"

Merci en avance

2

Se faire + infinitif

Il me semble que "se faire" + qqch : sorte d'habitude. Ex : "On se fait à tout" = on s'y habitue.

"Se faire" + par : on devient passif. "Je me suis fait gronder par ma mère" : Sujet actif (même s'il est Complément d'agent) "ma mère". "Je" subit l'action.

Personnellement, je n'écrirais pas très facilement : se faire + A.
Ex : J'écrirais plus "L'écrivain se fera lire par ses étudiants" que "aux étudiants"

Se faire + infinitif

Il me semble que "se faire + à" a une connotation de "forcer quelqu'un" , que "se faire + par" n'a pas. Ce qui est intéressant, c'est que le sujet de la proposition infinitive fonctionne comme un datif/complément d'objet indirect dans la phrase entière. C'est plus clair dans une phrase comme; "J'ai fait manger des huîtres à Paul; Je lui ai fait manger des huîtres".  Je ne suis pas sûre, mais peut-être qu'on peut considérer "se faire+infinitif " dans des telles phrases comme un complexe verbal?

4

Se faire + infinitif

"se faire à" est différent de "faire à". Quand tu écris ""J'ai fait manger des huîtres à Paul" : là, d'accord, il y a la nuance de "forcer", de "pousser à".

Mais ce n'est pas le pronominal "se faire", c'est "faire".

Se faire + infinitif

Mais dans les phrases du type Jean se fera connaître à Marie, il ne s'agit pas du verbe pronominal "se faire" mais du verbe faire + pronom réfléchi se? (on les peut paraphraser comme Jean fera connaître Jean à Marie)