1

Plus l'animal domestique perd de son animalité, plus l'homme est asservi

Bonjour, je poste enfin mon premier message!

Et ce message est avant tout pour vos poser une question. Voilà, j'ai une petite dissertation à faire pour lundi:

"Plus l'animal domestique perd de son animalité, plus l'homme est asservi, de sorte que la place démesurée qui occupent les animaux aujourd'hui dans la civilisation occidentale se fait au détriment de l'homme" Pierre Sousteau.

Je dois trouver 2 arguments qui sont pour cette thèse (soit l'homme se soumet à l'animal domestique) et 2 arguments contre cette thèse.

J'en ai déjà trouvé 1 pour chaque:
pour: liberté perdue (vacances)
contre: devient un membre de la famille

Pourriez-vous m'aider à en trouver d'autres?!

2

Plus l'animal domestique perd de son animalité, plus l'homme est asservi

Bonsoir,

Ce qui est en cause, c'est que lorsque l'animal est promu au statut d'égal de l'homme, lorsque l'homme investit affectivement trop sur son animal de compagnie, ce sont les autres hommes qui en pâtissent.
Ainsi des chiens ou des chats sont mieux nourris que des êtres humains qui souffrent de malnutrition à quelques milliers de kilomètres de chez nous.
En revanche, certaines personnes isolées se trouvent réconfortées par la présence d'un animal de compagnie à qui elles peuvent confier leur détresse.
Dans tous les cas, il convient de remarquer que l'animal est un être de substitution à nos besoins affectifs. La difficulté initiale réside bien dans le cœur de l'homme.