Théophile Gautier, Émaux et Camées, l'Art

y a-il quelqu'un qui me donner l'explication du poème intitulé " l'art" de theophile gautier                     
                         merci d'avance

2

Théophile Gautier, Émaux et Camées, l'Art

Bonsoir. J'ai des questions sur ce texte que je ne comprends pas très bien.  Pourriez-vous me donner seulement quelques pistes?

L'art
Oui, l'oeuvre sort plus belle
D'une forme au travail
Rebelle,
Vers, marbre, onyx, émail.

Point de contraintes fausses!
Mais que pour marcher droit
Tu chausses,
Muse, un cothurne étroit

Fi du rythme commode,
Comme un soulier trop grand,
Du mode
Que tout pied quitte et prend!

Statuaire, repousse
L'argile que pétrit
Le pouce
Quand flotte ailleurs l'esprit

Lutte avec le carrare
Avec le paros dur
Et rare,
Gardiens du contour pur;

Emprunte a Syracuse
Son bronze ou fermement
S'accuse Le trait fier et charmant

D'une main délicate
Poursuis dans un filon
D'agate
Le profile d'apollon.

Peintre, fuis l'aquarelle,
Et fixe la couleur
Trop frêle
Au four de l'émailleur

Fais les sirènes bleues,
Tordant de cent façons
Leurs queues,
Les monstres des blasons

Dans son nimbe trilobe
La Vierge et son Jésus
Le globe
Avec la crois dessus

Tout passe. -L'art robuste
Seul a éternité
Le buste
Survit a la cite

Et la médaille austère
Que trouve un laboureur
Sous terre
Révèle un empereur.

Les dieux eux-mêmes meurent
Mais les vers souverains
Demeurent
Plus forts que les airains

Sculpte, lime, ciselle;
Que ton rêve flottant
Se scelle
Dans le bloc resistant!

Les phrases que j'ai soulignés sont ceux dont je ne comprends pas la signification.

Mes questions sont :

1) Quelle est la préoccupation commune aux artistes évoques? (ma réponse : Il se perdent dans leurs arts qui le emmène rêver    ?)

2) Quelle conception de la poésie se dégage de la comparaison avec les autres arts? (La poesie est eternelle? " mais les vers souverains demuerent plus forts que les airains"?)


JE ne demande pas que l'on me fasse le trvail. Seulement quelques pistes.

MErci de votre temps!

Théophile Gautier, Émaux et Camées, l'Art

L'art
Je ne comprends pas que tu n'aies pas compris ce mot ?
Pour les mots difficiles, as-tu vu qu'il y a un outil recherche sur ce forum ? je te mets le premier, tu chercheras les autres....

Tu chausses,
Muse, un cothurne étroit
cothurne : chaussure portée par les grecs

Le buste
Survit a la cite

Les civilisations disparaissent, leurs œuvres durent



1) Quelle est la préoccupation commune aux artistes évoques? (ma réponse : Il se perdent dans leurs arts qui le emmène rêver    ?)
Réponse fausse, désolée

2) Quelle conception de la poésie se dégage de la comparaison avec les autres arts? (La poesie est eternelle? " mais les vers souverains demuerent plus forts que les airains"?)
Oui ; mais encore ? ce que tu dis est juste, mais insuffisant.

4

Théophile Gautier, Émaux et Camées, l'Art

Oui les expressions soulignée je les comprends (la plupart) mais pas ce qu'elles symbolisent.

L'art était souligne car cétait le titre, désolée

Ma réponse 2 est certes vagues, mais c'est la bonne piste, non?

Et je ne trouve toujours pas la réponse a la 1.


merci Leah tout de même

Théophile Gautier, Émaux et Camées, l'Art

Tous ces mots que tu as souligné ne symbolisent rien, ils sont employé dans leur sens normal. SAuf "Tu chausses Muse Un cothurne étroit" mais je pense que le sens s'éclaircit facilement à la lecture du poème entier

Question 1 : quel est le souci commun au statuaire et au peintre ?

6

Théophile Gautier, Émaux et Camées, l'Art

ok merci


bonne fin de soirée