Orientation après un master 2

Bonjour à tous ! Je lance un message à tous ceux qui ont connu des doutes et des hésitations dans leur orientation professionnelle et qui seraient susceptibles de me donner quelques conseils...
J'ai terminé mon Master de littératures comparées que j'ai obtenu avec une super mention... Mais malgré les bons résultats, je suis dans le flou complet pour mon orientation. J'avais dans l'idée de m'inscrire dans des master professionnels spécialisés dans l'édition mais je ne suis vraiment pas certaine que ce domaine soit fait pour moi (j'ai une toute petite expérience de correctrice mais pas suffisante pour me faire une idée). Sinon l'idée de me lancer dans l'enseignement n'est pas tout à fait écartée .. Mes profs m'ont conseillé l'agrégation mais j'ai un niveau très faible en latin.
Je suis vraiment inquiète car je ne sais pas dans quel domaine me lancer, surtout que l heure n est plus vraiment aux doutes, au bout de 5 ans d'études... Mais je n'arrive pas à prendre une décision qui m'engagera pour 40 ans !! wink

Je sais qu'il n'y a que moi qui peux réellement prendre une décision mais tous vos conseils, expériences, avis, seront les bienvenus !

Merci d'avance !!

Orientation après un master 2

Si tu as eu une très bonne mention, tu peux viser quelque chose de haut niveau ... Pourquoi pas un doctorat ? Tu peux peut-être obtenir un contrat doctoral, si tu as eu une très bonne mention et qu'ils en proposent à ton Université (même si ça me paraît un peu tard).
Sinon, l'agrégation ne comporte pas que du latin. J'avais moi aussi cette crainte, et, finalement, j'ai repris le latin fin-juin sans trop de difficultés ni trop d'angoisse : les écrits sont dans 8 mois ! Si tu es rigoureuse, ça peut tout à fait le faire. Le niveau de latin à l'agrég de lettres modernes n'est pas aussi élevé qu'à l'agrég de lettres classiques, hein ! wink

Peut-être un autre master 2 complètement différent !? Qu'est-ce qui t'intéresse ?

Orientation après un master 2

Cela dit, les inscriptions à l'agrégation (et au capes) sont closes depuis le 19 juillet...
Je me pose plus ou moins les mêmes questions que maia55, donc j'espère lire quelques suggestions aussi.  smile

Orientation après un master 2

Merci pour vos réponses!
Concernant l'agrégation, j'en ai parlé avec ma directrice de recherche qui m'a dit qu'avec mes lacunes en latin et ancien français, je devais miser sur une préparation en deux ans... Elle m'a conseillé de préparer le Capes en même temps pour m'assurer un emploi au bout du compte, si je ne parvenais pas à rattraper mon retard en latin.
Je pense qu'enseigner me plairait car j'aime l'idée d'une profession 'sociale' qui permet d'être en relation et d'aider d'autres personnes. Pendant mes deux années de Master, j'ai donné beaucoup de  cours particuliers à des collégiens et lycéens et cela m'a vraiment beaucoup plu. Mais malgré cela, le métier de prof n'a jamais été une 'vocation' pour moi, j'ai même fait une année à Sciences Po pour tenter de m'ouvrir d'autres voies que le professorat vers lequel mènent majoritairement les études littéraires... Etudes auxquelles je suis finalement revenue ! wink
Ce que je sais, c'est que je veux désormais me professionnaliser (pas de thèse) et que j'aimerais un métier dans lequel je me sentirai utile et qui me permettrai d'apprendre et de m'enrichir intellectuellement. (c'est ce que j'aime - et crains de regretter- dans les études).

Tout cela est vraiment flou, je suis désolée, mais je crois que cela représente bien mon état d'esprit actuel ! wink
Merci d'essayer de m'aider en tout cas !

Bonjour à tous,

J'ai finalement décidé de préparer les concours de l'enseignement et je voulais vous demander des renseignements quant aux dates d'inscription et à celles des épreuves, car cela m'apparaît très complexe! A ce que j'ai compris, c'est trop tard pour moi pour présenter le CAPES 2013 (écrits en novembre 2012, oraux en juin 2013).
Désormais je vise donc le concours de 2014 c'est bien cela ? (écrits en novembre 2013, oraux en juin 2014) Ou bien est-ce trop tard pour cette session aussi ? Et qu'en est-il de l'agrégation ? Est-ce les mêmes dates ? (désolée je suis un peu perdue dans les méandres des réformes de notre précédent gouvernement ! wink

Trouvez-vous cela dommage de "perdre" ainsi une année ? D'un côté, je n'avais entamé aucune préparation pour le concours, donc cela aurait été un peu juste pour novembre... Et je m'étais dit que je pourrais pendant cette année continuer à réfléchir à ce que je souhaite vraiment pour mon avenir (je vais aussi travailler à mi temps dans une maison d'édition l'an prochain et pouvoir ainsi me rendre mieux compte de ce métier...)

Je vous remercie de vos conseils !

Orientation après un master 2

C'est en effet trop tard pour la session 2013, les inscriptions sont closes depuis mi-juillet. Pour la session 2014, elles devraient ouvrir vers fin mai / début juin 2013. Pas d'inquiétude donc. Les inscriptions au CAPES et à l'agrégation ont lieu à la même période (mais les épreuves écrites n'ont pas lieu au même moment : novembre pour le premier, mars-avril pour le second). Cela se fait par internet, sur un serveur, via le site "Siac2", puis tu devras fournir des papiers quelques mois après pour valider cette inscription.
C'est un peu dommage d'avoir raté le coche, tu aurais pu au moins te tester. Mais tu pourras profiter de l'année 2013 pour revoir quelques bases, suivre éventuellement une préparation au CNED (les inscriptions se font toute l'année) et cravacher un peu plus si tu vises l'agrégation (lire les oeuvres au programme en 2014 ; elles devraient être connues en décembre de cette année). Et voir en effet si l'édition te plaît et, pourquoi pas, bifurquer dans cette voie et être embauchée si la maison d'édition a besoin de toi...  wink
Bon courage.

6

Orientation après un master 2

Mala55,

Ta situation est intéressante, et je suis sûr que beaucoup d'étudiants en lettres partagent tes interrogations (pour ne pas dire tes doutes). J'aimerais donner mon point de vue sur deux points.

1. La voie que tu vas prochainement choisir ne t'engage nullement pour 40 ans ! La vie professionnelle est longue et les réorientations fréquentes. Des enseignants changent de carrière à un moment ou à un autre de leur vie, alors que d'autres embrassent le métier d'enseignant comme une seconde carrière. Penser que les choix que tu vas bientôt faire t'engagent pour 40 ans est non seulement anxiogène, mais aussi tout simplement faux.

2. Passer le CAPES ou l'agrégation, c'est une façon de devenir enseignant. Cela dit, c'est aussi une façon d'entrer dans la fonction publique. Or, une fois dans la fonction publique, on peut bénéficier de passerelles pour accéder à d'autres métiers. Par exemple, un enseignant peut être détaché dans un autre ministère pour exercer d'autres fonctions.

Voici le conseil que j'ai envie de te donner. Puisque le métier d'enseignant te plaît, passe le CAPES et/ou l'agrégation. Ensuite, il te faudra un peu de temps pour apprendre le métier et faire connaissance avec le monde de l'Education Nationale et de la fonction publique. Un peu plus tard, tu pourras élaborer d'autres projets si tu as envie de faire autre chose. Je ne te conseille vraiment pas de faire une thèse. C'est horriblement long et éprouvant, et malheureusement peu de docteurs parviennent à décrocher un poste de MCF (beaucoup de docteurs se retrouvent dans le secondaire, ou en prépa pour un petit nombre - et encore ces derniers sont nécessairement agrégés).

Peut-être tout cela te donnera-t-il quelques pistes de réflexion.

Une dernière remarque : le métier d'enseignant est beaucoup plus varié qu'on ne le pense. Celui qui a envie de se renouveler peut faire plein de choses (enseigner dans les Dom-Tom ou à l'étranger, prendre en charge des classes de FLS, se former pour assurer un enseignement en théâtre ou en audio-visuel, travailler dans les hôpitaux, les écoles militaires...)

Orientation après un master 2

petitleceir a écrit :

Passer le CAPES ou l'agrégation, c'est une façon de devenir enseignant. Cela dit, c'est aussi une façon d'entrer dans la fonction publique. Or, une fois dans la fonction publique, on peut bénéficier de passerelles pour accéder à d'autres métiers. Par exemple, un enseignant peut être détaché dans un autre ministère pour exercer d'autres fonctions.

Très franchement, il ne faut pas rêver sur les reconversions possibles. Une fois dans l'EN, il est extrêmement difficile de passer vers d'autres ministères - à moins bien sûr de repasser des concours ! La mobilité dans l'EN est quasi-inexistante, on la fait miroiter comme une projet possible qui dans les faits se heurte à la réalité des offres proposées.