La peinture peut-elle être poésie ?

Après avoir lu une citation de Yves Bonnefoy:
« La peinture peut être poésie. La couleur n'est-elle pas là pour jeter d'un coup toute sa profondeur dans le discours du tableau ? »

Je me suis posé différentes questions:
-En quoi la peinture se rapproche-t-elle de la poésie ?
-En quoi peut-elle être poétique ?
-Et pour aller plus loin, si certaines toiles ne sont pas des allégories de la poésie ?

Merci, j'attends vos réponses si diverses soient-elles avec impatience ;-)

2

La peinture peut-elle être poésie ?

salut
je ne pourrai répondre smile  a toutes tes questions mais j'ai quelques trucs qui pourront peut être t'aider:
tu peut par exemples prendre le textes ""les ponts"" de rimbaud et tu a de véritable tableaux ou se mêle peinture et poésie c'est un poème ou tu es plongé dans l'atmosphère de  la peinture
mais d'un autre coté grâce a la musicalité du texte tu te retrouve dans de la poesie
voila j'espère t'être venu en aide..... wink

La peinture peut-elle être poésie ?

Le titre de ton sujet en lui-même me fait penser à la Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France de Blaise Cendrars, long poème qui a été publié accompagné d'une peinture de Sonia Delaunay.

http://www.moma.org/collection/browse_r … t_id=11511

La peinture peut-elle être poésie ?

Il y a beaucoup de poèmes qui baignent dans l'univers pictural, ainsi que des mouvements comme le symbolisme ou l'impressionnisme qui sont à la fois littéraires et picturaux. Certaines références à l'univers pictural sont directes. Je songe, par exemple, au poème "Voyelles" de Rimbaud, qui associe à chaque voyelle un univers pictural particulier, enveloppé d'un système de correspondances sensorielles qui font se rejoindre tous les arts. Certains écrivains sont même reconnus pour écrire comme des peintres, c'est notamment le cas de Huysmans à la fin du XIX. Il va sans dire que la poésie, de par ses effets de sonorités et de "retours", implique une idée de mouvement et de "ligne" qui rejoint directement l'univers pictural, et vice-versa

La peinture peut-elle être poésie ?

Totalement d'accord avec toi, Nine ! Il y a aussi Baudelaire, dans ces eaux-ci, qui prônait la théorie des correspondances et qui en est l'origine, il me semble.

La peinture peut-elle être poésie ?

« La peinture peut être poésie. La couleur n'est-elle pas là pour jeter d'un coup toute sa profondeur dans le discours du tableau ? »

A priori je ne vois pas qu'il s'agisse là de trouver de la peinture dans les poèmes. Sans connaître le contexte de cette phrase, je dirais que Bonnefoy fait ici de la poésie quelque chose qui n'est pas le nom d'un genre ou d'une pratique artistique. Elle est quelque chose - une essence ? - qui s'incarne, et, chez Bonnefoy au moins, semble valoir pour elle-même : il la célèbre. Partant de cette définition, un tableau aussi bien qu'un poème peut nous mener à la poésie. Nous pourrions étendre la liste aux autres domaines artistiques, et même à ce qui n'en relève pas : poésie des paysages, poésie des mathématiques ou quoi.

Si au contraire on fait de la poésie le nom d'une pratique spécifique, celle de la création artistique dans le langage, je ne vois ni peinture dans la poésie, ni poésie dans la peinture. Les tableaux qui se déploient éventuellement dans notre tête quand nous lisons - mais tout lecteur est-il sujet aux synesthésies ? - n'appartiennent pas au texte, qui reste un texte, du langage, et qui de ce point de vue vaut d'abord comme ça. Rimbaud, dans "Les Voyelles", il n'est pas certain qu'il veuille montrer, mais il est certain qu'il dit. Sa voyance se réalise discursivement. L'ensemble du poème apparaît comme une glose du premier vers, si bien que les termes rouge, vert, etc., s'en trouvent irréductibles aux couleurs auxquelles ils pourraient faire référence.

Conclusion banale de cela : il faut voir de quelle conception de la poésie on part pour aborder cette question.

7

La peinture peut-elle être poésie ?

Ta question me rappelle une citation de Léonard de Vinci : « La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir.  »
Dans certaines peintures, il est évident qu'on peut trouver de la poésie, mais après te dire pourquoi je ne sais pas.
Je ne donne pas de critères à la poésie ; pour moi, c'est quelquechose qui touche le coeur, qui se ressent. Peut-être est-ce une certaine harmonie entre les couleurs, un sujet propice aux rêves (nature, paysages), un dessin vaporeux, fluide (un peu comme celui créé par le sfumato)...
Le voyageur au-dessus de la mer de nuages de Caspar David Friedrich est pour moi un tableau très poétique.
Mais peut-être finalement, que tout art tend vers une certaine poésie. Les plus beaux tableaux, les plus belles oeuvres musicales, les plus belles sculptures...ne contiennent-elles pas toujours une certaine touche de poésie qui nous dépasse et nous enchante?

La peinture peut-elle être poésie ?

Et aussi  ce texte du poète latin Horace, point de départ de toutes ces variations :

Vt pictura poesis; erit quae, si propius stes,
te capiat magis, et quaedam, si longius abstes;
haec amat obscurum, uolet haec sub luce uideri,
iudicis argutum quae non formidat acumen;
365 haec placuit semel, haec deciens repetita placebit.

ainsi traduit sur le site Itinera electronica :

Un poème est comme un tableau : tel plaira à être vu de près, tel autre à être regardé de loin; l'un demande le demi-jour, l'autre la pleine lumière, sans avoir à redouter la pénétration du critique; l'un plaît une fois, l'autre, cent fois exposé, plaira toujours.

9

La peinture peut-elle être poésie ?

Nine a écrit :

Certains écrivains sont même reconnus pour écrire comme des peintres

C'est le cas de Pierre Loti, dont je n'ai lu qu'un seul ouvrage, dans Les pêcheurs d'Islande.

Sinon, comme je l'ai lu un peu plus haut (je sais plus dans quelle réponse par contre), le poème de Rimbaud "Voyelles" utilise l'association de couleurs aux voyelle, excepté le Y, qui se distingue un peu des autres, à la fin du poème (Ses Yeux), qui s'arrête sur le violet, ultime couleur sur le spectre solaire.

La peinture peut-elle être poésie ?

Ce qui lie les arts entre eux reste inéluctablement les émotions.
Selon moi, et j'insiste bien là-dessus, l'art est l'école de l'émotion. L'art est la suggestion des sentiments et du ressenti.
C'est ainsi que je dirai : On idéalise la poésie et l'associant au lyrisme, une certaine beauté formelle, une délicatesse et tendresse qui passe par la forme pour suggérer le fond. La peinture c'est pareil, les formes sur un tableau forment les mots, les couleurs forment les rimes. Ainsi, par cette liaison artificielle, tu peux ressentir le même sentiment devant un poème ou devant une peinture. Je pense que c'est par tout ceci que l'on peut consolider les deux.