1

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Bonjour tout le monde! comment est ce que je pourrais rédiger une dissertation sur le sujet suivant:
"Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?"

J'ai déjà commence a faire un plan sur ce sujet j'ai pense a écrire le plan suivant:

1) Les romanciers ont la responsabilité de représenter un monde actuelle, décrivant les vraies faits qui se passe dans le monde
eg. Nina Baroui représente le statut des femmes musulmanes qui ne représente pas la 'conscience' de la société

2) Les romanciers ont la responsabilité de représenter leurs valeurs et croyances. Écrire c'est un art qui permet aux écrivains de démontrer leur opinion et ne sont pas tous obligé de représenter ce qui est 'bien' pour la société
eg. Hemingway croit que les personnes doivent etre courageux devant les obstacles difficiles de la vie et le démontre dans le développement de ses characteres

3) Les romanciers ont aussi la responsabilité de nous divertir; d'écrire a propos d'un monde surreel qui va nous laisser emporter dans notre imagination
eg. Harry Potter

qu'est ce que vous en pensez?
Merci beaucoup!

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Bonjour
Je te suggère de donner un titre différent à ta seconde demande, que j'ai déplacée en "entraide scolaire"
Pour rédiger une dissert, ta question porte-t-elle sur la méthode ou sur le contenu ?
Pour la méthode, consulte les Fiches de méthode du site, tu auras toutes les réponses
Pour le contenu, on t'aidera volontiers à développer tes idées persos et ton plan

3

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Je m'excuse pour la non-clarté de ma question, je viens juste de m'inscrire sur ce cite! J'ai déjà commence a faire un plan sur ce sujet j'ai pense a écrire le plan suivant:

1) Les romanciers ont la responsabilité de représenter un monde actuelle, décrivant les vraies faits qui se passe dans le monde
eg. Nina Baroui représente le statut des femmes musulmanes qui ne représente pas la 'conscience' de la société

2) Les romanciers ont la responsabilité de représenter leurs valeurs et croyances. Écrire c'est un art qui permet aux écrivains de démontrer leur opinion et ne sont pas tous obligé de représenter ce qui est 'bien' pour la société
eg. Hemingway croit que les personnes doivent etre courageux devant les obstacles difficiles de la vie et le démontre dans le développement de ses characteres

3) Les romanciers ont aussi la responsabilité de nous divertir; d'écrire a propos d'un monde surreel qui va nous laisser emporter dans notre imagination
eg. Harry Potter

qu'est ce que vous en pensez?
Merci beaucoup!

4

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Si c’est une dissertation, vous devriez mieux mettre en évidence thèse et antithèse bien que ce ne soit pas très facile étant donné que la question semble être double : dans un premier temps, le romancier a-t-il une responsabilité particulière ? Et si oui, cette responsabilité est-elle celle d’être la conscience de la société ?

Car les motifs qui incitent un auteur à prendre la plume sont très divers ainsi que son intention en écrivant un roman.

J’avoue qu’exprimé tel quel ce sujet me paraît confus.

À bientôt
Gilles

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Brettem
Tu pourrais en 1) mettre cette citation du Discours du Nobel de Saint-John Perse
Et c'est assez, pour le poète, d'être la mauvaise conscience de son temps

Ceci
Écrire c'est un art qui permet aux écrivains de démontrer leur opinion et ne sont pas tous obligé de représenter ce qui est 'bien' pour la société
eg
est mal formulé
Mieux ainsi
Écrire c'est un art qui permet aux écrivains de démontrer leur opinion et ILS ne sont pas tous obligé de représenter ce qui est 'bien' pour la société

Un romancier comme Houellebecq dans Plateforme qui parle du tourisme sexuel sans prendre parti est interessant pour argumenter, il nous fait prendre conscience du fait mais cependant il ne le condamne pas. Devait-il le faire ? en en faisant un des sujets de son roman aide-t-il à dénoncer ce commerce ?

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Bonjour Lirettem,

Tu pourrais t'appuyer (pour la thèse) sur un exemple très connu (d'influence sur la conscience d'une société) après la lecture d'un roman ; il s'agit de : Les Souffrances du jeune Werther, de Goethe.

Vois cet article de Wikipédia. (Particulièrement, en bas de page, "l'effet Werther".)

Pense aussi à trouver de bonnes définitions de tous les mots de ton sujet.

Muriel

7

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Merci a tous pour votre aide! Ca m'aide beaucouP!
lirettem

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Par contre... je ne suis aps sûre que prndre Harry Potter comme exemple sera très bien perçu neutral Ma prof de français pète un câble si on lui parle d'Harry Potter ou du Da vinci code ! >.<' ( cela dit je suis une fan immodérée de l'apprenti sorcier tongue )

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

On a le droit d'argumenter avec des exemples comme Hary Potter ! d'abord, c'est de votre génération ; ensuite un prof sérieux ne doit pas sanctionner sur des choix d'exemples si on montre par l"argumentation que tel exemple illustre bien telle idée

10

Les romanciers ont-ils la responsabilité d'être la conscience de la société ?

Léah a écrit :

On a le droit d'argumenter avec des exemples comme Hary Potter ! d'abord, c'est de votre génération ; ensuite un prof sérieux ne doit pas sanctionner sur des choix d'exemples si on montre par l"argumentation que tel exemple illustre bien telle idée

D'autant que ce livre a été traduit dans de nombreuses langues y compris en latin et en grec ancien. J'ai lu la version latine pour savoir si c'était un travail sérieux.

Je ne crois pas que ce livre soit plus nul que les autres, en matière de littérature, on touche quasiment le fond, on en arrive à primer des livres qui contiennent des fautes manifestes de français. L'idée d'une relecture bienveillante (c'est le cas de le dire) et d'une proposition de correction n'effleurent même pas les éditeurs.

À bientôt
Gilles