91

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Bonjour à tous !
J'ai besoin de votre aide svp
La question du corpus qui nous a été posé au bac il y'a quelques jours est la suivante :
Sur quelle situation comparable les scènes suivantes reposent-elles ?
Est-ce qu'il s'agissait de dégager le point commun ? ou faire un rapprochement différences ?
Moi j'ai parlé du point commun sachant que situation comparable veut dire similiaire
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Merci d'avance pour vos réponses

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Bonjour à tous, j'ai quelques questions sur le corpus  tongue


Tout d'abord , faut-il, ou non, présenter les textes ( nom, auteur, courant) ? ( On m'a dit qu'avec la réforme, il n'est plus nécessaire de les présenter et qu'une introduction d'une à 2 phrases suffit )

Faut-il sauter des lignes entre chaque partie?

Faut-il revenir à la ligne à chaque sous partie ?

Faut-il réinsérer la problématique et faire une annonce de plan ?


Voila, merci d'avance !!!

93

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Salut,

Alors non, il faut présenter chaque texte et auteur brièvement dans ton introduction.
Ensuite, il faut revenir à la ligne quand tu change d'idées.
La problematique, il faut en reparler dans l'intoduction et la conclusion et on ne fait pas d'annonce de plan.

Voilà moi j'aurais une question, j'ai un peu de mal à avoir de très bonnes notes au corpus car je ne synthétise pas ma réponse et j'ai l'habitude de parler d'un texte puis un autre texte et je n'arrive pas trop à les comparer. Quelques conseil à me donner ?

94

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Bonjour,

Je suis une élève de 1ère S et j'ai un sujet bac à faire en français. Seulement, la question de corpus est formée de deux questions et je ne sais pas s'il faut faire un ou deux plans pour y répondre.

Les questions sont :
En quoi ces poèmes diffèrent-ils par leur date d'écriture, leur sujet, leur forme ?
Quels rapprochements peut-on faire cependant dans la manière dont ces textes utilisent le langage et font entendre la voix du poète ?

Merci de m'aider.

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Bonjour.

Quel que soit le nombre de textes de ton corpus (que tu ne précises pas) il semble qu'on ait deux parties : différence entre ces textes, ressemblances entre ces textes.
Je ne comprends pas pourquoi tu parles de "plusieurs plans"...

96

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Je parle de plan car notre professeur nous a dit qu'il fallait en faire un pour répondre à la question de corpus en reliant les textes entre eux.

Désolée, j'ai oublié de les citer :

Texte A : Louise Labé, Oeuvres; 1555

Tant que mes yeux pourront larmes épandre
    A l'heur passé avec toi regretter,
    Et qu'aux sanglots et soupirs résister
    Pourra ma voix, et un peu faire entendre ;

    Tant que ma main pourra les cordes tendre
    Du mignard luth, pour tes grâces chanter ;
    Tant que l'esprit se voudra contenter
    De ne vouloir rien fors que toi comprendre,

    Je ne souhaite encore point mourir.
    Mais, quand mes yeux je sentirai tarir,
    Ma voix cassée, et ma main impuissante,

    Et mon esprit en ce mortel séjour
    Ne pouvant plus montrer signe d'amante,
    Prierai la mort noircir mon plus clair jour.


Texte B : Alfred de Musset, Poésies nouvelles, 1850

Impromptu

Chasser tout souvenir et fixer sa pensée,
Sur un bel axe d'or la tenir balancée,
Incertaine, inquiète, immobile pourtant,

Peut-être éterniser le rêve d'un instant ;
Aimer le vrai, le beau, chercher leur harmonie ;
Écouter dans son coeur l'écho de son génie ;
Chanter, rire, pleurer, seul, sans but, au hasard ;
D'un sourire, d'un mot, d'un soupir, d'un regard
Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme
Faire une perle d'une larme :
Du poète ici-bas voilà la passion,
Voilà son bien, sa vie et son ambition.


Texte C : Charles Baudelaire, "Une Charogne", Les Fleurs du mal, 1857

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux:
Au détour d'un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande Nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague
Ou s'élançait en pétillant
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d'un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché.

- Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion!

Oui! telle vous serez, ô la reine des grâces,
Apres les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses,
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés !


Texte D : Yves Bonnefoy, Rue Traversière, 1977

Rentrer, le soir
Une allée du jardin botanique, avec beaucoup de ciel rouge au-dessus des arbres humides. Et un père, une mère des aciéries qui y ont mené leur petit enfant.
Puis, du côté du soir, les toits sont une main qui tend à une autre main une pierre.
Et c'est soudain un quartier de boutiques basses et sombres, et la nuit qui nous a suivis pas à pas a un souffle court, qui cesse parfois ; et la mère est immense près du garçon qui grandit.

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

En fait pour vous faciliter le travail il semble que votre professeur ait divisé sa question en 2 parties qui vous guident pour le plan, mais c'est bien une seule et même question. Donc le plan sera : différences /ressemblances. A l'intérieur des différences par exemple tu peux être amenée à distinguer deux ou 3 étapes (ou paragraphes) selon la nature des différences (ce qui correspondrait presque à des sous-parties, mais sans séparer autant que dans une dissertation par exemple.

98

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Oui d'accord, merci beaucoup c'est tout ce que je voulais savoir smile

Reste plus qu'à développer tout cas smile

99

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Bonjour, j'aurais besoins de quelques conseils. Je suis en 1è L et je passe l'épreuve de français dans deux mois, et mon petit faible c'est l'écrit. Je voudrais avoirs quelques conseils concernant la question de corpus, car j'y arrive pas et comme c'est 4 points ça peut rattraper quand même, se serait dommage de perdre ces points. Ce que je n'arrive pas à la question de corpus c'est comment débuter l'intro, l'amorce. C'est peut-être bête mais je stress pour ça. Et pour cette question, quand on a deux questions il faut faire plusieurs paragraphes ou encore une intro + developpement + conclusion. Voilà si vous me dites vos avis ça me serait bien utile.
Sinon si on prend la dissertation, combien attend t-il de pages de nous, moi j'en fais minimum 3 ou 4 pages est-ce suffisant ? car c'est pas la même chose de rédiger en cours qu'à la maison, car en devoir je suis stressée.
Voilà merci de me donner vos conseils !!!

100

Méthode pour répondre à la question sur le corpus

Bonjour !
J'ai passé les épreuves anticipées l'année dernière, donc je peux peut être t'aider un peu !

Je pense qu'il faut répondre à la question de corpus simplement, ça ne sert à rien de faire des phrases à rallonge, car plus les phrases sont simples, mieux c'est pour l'examinateur qui doit corriger pas mal de copie !

Pour ton introduction de corpus tu peux faire simple, par exemple: Ce corpus est un corpus regroupant 4 pièces de théâtre du XVe siècle au XIXe siècle.
Tu peux également citer le nom de chaque texte et son auteur, mais c'est peut être mieux de garder ça pour ton développement car ça t'éviteras de te répéter (mais rien ne t'empêche de les citer dans les deux cas !)
Après, répond simplement à la question, le mieux est selon moi de regrouper tes textes par partie de ta réponse !
Par exemple: ....... de Molière, et la pièce de ...... sont tous deux des ..... .

Si tu as deux question de corpus, il faut les séparer, tu n'as pas je pense pas besoin de refaire une introduction, reprend simplement ta question et réponds-y toujours en étant le plus clair possible.

Pour la dissertation, je pense qu'il ne faut pas trop se préoccuper du nombre de pages (car ça dépends de l'écriture de chaque personne !) préoccupe toi uniquement de bien suivre le plan de la dissertation avec chaque développement, idée, exemple !

Ne stress pas, dit toi que tu peux toujours te rattraper et gagner des points grâce à l'oral et bon courage ! smile (j'espère t'avoir aidé un peu, bien que chaque personne à sa propre méthode !)