1

Bac 2012, épreuve de philo

Bonjour,

Voici les sujets de l’épreuve de philo :

Série S

Série ES

  • Peut-il exister des désirs naturels ?

  • Travailler, est-ce seulement être utile ?

  • Texte de George Berkeley, De l’obéissance passive

Série L

  • Que gagne-t-on en travaillant ?

  • Toute croyance est-elle contraire à la raison ?

  • Texte de Baruch Spinoza, Traité théologico-politique

Bac 2012, épreuve de philo

Bonjour, voila je sort de mon bac de philo et j'ai peur d'avoir fait un hors sujet....dite moi ce que vous en penser:

I) Non, pas une obligation a cause des difficultés
1-1) Mythe et logos:les grecs
1-2) Vérité absolue n'existe pas:sceptiques, ect.
1-3) Peut souffrir, douloureux et difficiles:l’allégorie de la caverne, Socrate qui a été tuer, ect.

II) Oui c'est un devoirs car apporte des bienfaits
2-1) Rapprocher de la perfection, divins=but ultime de l'homme:Rousseau et la perfection, rapproche du bonheur, ect.
2-2) Se sortir de cette minorité=devenir majeurs

III) Comment y accéder?
3-1) Sortir de la minorité, se défaire des tuteurs, peser le pour et le contre:hegel, platon, ect.
3-2) "Je pense donc je suis" vérité existe bien, par la pensée on y accède:se défaire des médias, ect.

Voila, j'ai essayer de retranscrire mon plan avec mes souvenirs  sad

3 (Édité par Spartacus 18/06/2012 à 14:43)

Bac 2012, épreuve de philo

Cela manque clairement de prise de hauteur et de concept, mais bon tu es en terminale : donc si le niveau d'expression et que le niveau de reflexion s'avère suffisant, je ne vois pas comment on pourrait te mettre en dessous de 7. Même si ton devoir me paraît assez catastrophique.

Les titres de tes parties sont plates et laides, certaines sous-parties me semblent soit très obscures soit hors-sujet, tu as vainement essayer de recaser des auteurs même quand ça n'avait rien à voir et la dernière partie ne permet pas de donner un nouveau souffle, c'est une aporie sous forme de lieu commun et des moins talenteuses.
J'éspère au moins que tu as bien emballé le tout. Mais généralement le fond va avec la forme.
Et pour couronner le tout, au vu de tes sous-titrage et titrage, ton expression me paraît très maladroite, ce n'est pas franchement de bon augure.

Un conseil précieux : le mieux c'est de critiquer tout de suite, ça doit presque devenir un automatisme : on te fout un sujet de 4 heures, alors que tu n'as rien demandé, bah attaque celui qui t'a pondu un tel sujet!! Et durement!

Comment quelque chose d'aussi abscon que la vérité pourrait être mis sur le même plan qu'un devoir?
Pourquoi nous demande t'on la lune?

Commence très fort "La vérité n'existe pas, comment quelque chose de si idéaliste pourrait-il s'incarner dans le réel?...ect"

Plutôt que dire : non, oui, je sais pas...c'est mou et sans envergure.

Le thême des sceptiques et de la raison universelle sont de bonnes idées dans la première partie mais insuffisamment exploité (peut être par un manque de reconnaissance), les parties 2 et 3 sentent le mec qui n'a rien à dire et qui essaie de combler les trous, tu aurais mieux fait de réfléchir avec ta tête (ou avec ton corps je sais pas^^) plutôt que recaser des auteurs, c'est dommage.

4 (Édité par Leihe 18/06/2012 à 14:45)

Bac 2012, épreuve de philo

Ne prend pas acte de ce qui vient d'être écrit plus haut...

Ton devoir me semble correct dans l'ensemble. Le problème étant toujours de fonder ses parties sur des philosophes : il ne faut pas que tu te sois trop reposer sur eux, sans donner toi aussi ton avis. L'idée du rapport entre le mythe et le logos en début de première partie peut être très bien si elle est bien amené.

Pour le reste, le plan est un peu naïf peut-être et manque un poil de cohérence. Mais, à un niveau terminal, ça devrait aller et tu devrais, si tu as "rempli" ton plan de manière correct, accrocher la moyenne. Ne t'inquiète pas trop des problèmes de hauteurs de vue, certain ici sont si haut qu'il ne pense plus dans la même sphère que nous, pauvres mortels.

Ton devoir n'est donc pas, a priori, catastrophique. Il est un peu alourdi par la peur de penser sans les Platon, Hegel et compagnie. C'est tout...

Bon courage pour les épreuves qui suivent !

5 (Édité par Spartacus 18/06/2012 à 15:01)

Bac 2012, épreuve de philo

Franchement le seul truc potable c'est la première partie mais après ça se casse la gueule et j'ai pas compris la distinction minoritaire/majoritaire...ça m'étonnerait beaucoup qu'il ait la moyenne (même si c'est très variable selon les correcteurs et qu'on peut avoir des sacrées surprises) donc pas la peine de lui mentir.

Je ne vais quand même pas dire "ouais c'est génial, bravo!" alors que je ne le pense pas. Au pire, il aura une bonne surprise. Les gens qui m'ont tiré vers le haut, c'est ceux qui ont été durs et sincères avec moi.

6 (Édité par T-Rex38 18/06/2012 à 15:09)

Bac 2012, épreuve de philo

Je vous remercie de vos réponse quelque peu....contradictoire big_smile

Leihe
A non je n'ai pas fonder de sous partie sur tel ou tel auteurs, juste que j'ai mal énoncer mon plan sur mon premier post:

I) Non, pas une obligation a cause des difficultés
1-1) Mythe et logos:les grecs
La j'ai amener le fait que les grecs basait toutes leurs vie sur les mythes, par la peur de l'avenir/leurs existence/leurs vie actuel; après j'ai prit un exemple de la vie réél

1-2) Vérité absolue n'existe pas:sceptiques, ect.
-J'ai parler des 3 principaux arguments des sceptiques comme quoi la vérité absolu est inatteignable de par sa complexité, j'ai évoquer leurs "3 principaux arguments" bien évidement en les expliquant.
-Comme quoi celle ci change tous le temps:exemple des œufs(honte sad ) qui ont longtemps été diaboliser de par leurs mauvais cholestérol alors que récemment de s etudes prouvent le contraire.
-Hegel, le fait que la vérité est plutôt penser en fonction des situations.


1-3) Peut souffrir, douloureux et difficiles:
-l’allégorie de la caverne:le prisonnier qui souffre lors de son ascension
-Kant qu'est ce que les lumières, ou le mineurs va forcement chuter avant d'atteindre la majorité
- Socrate qui a été tuer pour avoir tenter de faire réfléchir diverses personnes sur tel ou tel sujet.

II) Oui c'est un devoirs car apporte des bienfaits
2-1) Rapprocher de la perfection:
-divins=but ultime de l'homme que j'ai corréler avec l'idée de Rousseau et la perfection, comme quoi l'homme est un être imparfait et que la clé de al béatitude et de la perfection reside dans la recherche de celui ci pour la vérité et le bonheur.
-La j'ai fait une boulette, j'ai parler de Prométhée et d’Épiméthée....

2-2) Se sortir de cette minorité=devenir majeurs
-Kant, qu'est ce que les lumières:bon la j'ai venter les mérites et plaisir qu'il y a a être majeurs avec des exemple de la vie.

Juste le III) ou j'ai un peu paniquer et ou j'ai fait une partie entière sur "je pense donc je suis" mais bon....

Ton commentaire me rassure un peu, j'avais vraiment l'impression d'avoir fait un énorme hors sujets.....

Spartacus
Avec le stress et mon niveau juste correct, le manque de prise de recul sur le sujets est en effets ici présent...et le "la vérité n'existe pas" j'y est penser mais en cours on a pas vue plus loin que "Descartes, je pense donc je suis" on a pas étudier le point de vue de autres auteurs qui réfute l'idée de la vérité:manque de connaissance de ma par....

Edit:
La majorité c'est le fait d'avoir réussi a s'extirper de la minorité a laquel beaucoup de personne se retrouve piéger, réussir a se servir de son propre entendement et a aller au delà des precepts et concepts d’autrui qui se pose comme tuteurs:croyant détenir la vérité absolue.

7 (Édité par Spartacus 18/06/2012 à 15:24)

Bac 2012, épreuve de philo

Tu n'étais pas obligé non plus d'utiliser Descartes tu sais...ça fait vraiment tâche dans ton plan et c'est ce qui me gêne le plus.
C'est bien là le problème, tu aurais plus gagné à répondre "sincèrement" à la question.

Pourquoi pas présenter la vérité comme le plus lourd fardeau qui accable l'humanité et la rapprocher ainsi du devoir en dernière instance après les avoir distingué?

Par exemple.


Edit : ok pour la minorité/majorité. Je pense qu'en tant que prof on doit aussi faire un effort pour se fondre dans la copie de l'élève et là après explication c'est pas hors sujet non plus, mais recours excessif aux auteurs qui étouffe beaucoup la reflexion, je pense.

Je suis quand même plus optimiste pour toi là.

Mais quitte à subir les foudres de certain-e-s ici une note de philo au bac n'indique rien, j'ai vu des mecs qui ne savaient être autre chose que des lieux communs et des peureux attentistes sur pattes se taper des 20 au bac de philo et de purs génie (mon meilleur ami heideggerien qui s'est toujours maintenu à 14/15 de moyenne en licence et possède un talent littéraire certains et rare, il a déjà subjugué quelques thésards pour vous dire...) avoir 5...

8 (Édité par Karlsbrau 18/06/2012 à 15:38)

Bac 2012, épreuve de philo

Spartacus, outre le fait que vous vouliez nous montrer à tous combien vous êtes sceptique et combien vous êtes pragmatique, je ne pense pas que ce pauvre T-rex38 ait été assez odieux pour qu'on lui réponde en mettant si peu de formes. Mais bon, le fond va souvent avec la forme, comme vous dites...

roll

Bac 2012, épreuve de philo

J'ai souvent été patiente avec Spartacus mais là je crois que je vais le considérer pour ce qu'il semble être : un troll.  roll

Bac 2012, épreuve de philo

Pour ma part, je suis en ES et j'ai choisi le deuxième sujet:"Travailler,est-ce seulement être utile?"

I Travailler c'est répondre à des besoins, c'est se rendre utile
A) pour soi
B) pour les autres
division du travail car un homme ne peut pas tous produire Durkheim; Platon, Smith
distinction société et communauté de Ferdinand Tönnies
C) travail lié à la nécessité selon Marx, le travail sert à assujettir les prolétaires
D) dialectique du maître et de l'esclave de Hegel
l'esclave a le sentiment d'être utile

II Travailler ce n'est pas nécessairement utile
A) Le prolétaire ne se sent pas utile à cause du travail en miettes, du manque de reconnaissances
B) Le travail artistique
distinction travail et œuvre de Hanna Arendt
utilité ou non utilité de l'art
Hegel, Parnasse
engagement dans l'art

III) Travailler c'est être humain
A) maîtrise des désirs, domination de la nature
B) Le travail c'est accomplir son devoir
C) Travailler c'est apprendre et développer des talents
paraboles des talents
connaitre ses déterminismes pour mieux contourner la contrainte, ruse de la raison de Hegel
travailler c'est conquérir son humanité et sa liberté