Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

Bonjour, j'aimerais que vous me corrigiez ( temps, grammaire etc...) sur ce texte :

Quo ubi ventum est et sedibus quibus potuerunt locati sunt, fervebant omnia inmanissimis voluptatibus. Ille clausis foribus oculorum interdixit animo, ne in tanta mala procederet. Atque utinam et aures opturasset ! Nam quodam pugnae casu, cum clamor ingens totius populi vehementer eum pulsasset, curiositate victus et quasi paratus, quidquid illud esset, etiam visum contemnere et vincere, aperuit oculos et percussus est graviore vulnere in anima quam ille in copore, quem cernere concupivit, ceciditque miserabilius quam ille, quo cadente factus est clamor : qui per ejus aures intravit et reseravit ejus lumina, ut esset qua feriretur et dejiceretur audax adhuc potius quam fortis animus et eo infirmior quo de se praesumpserat, qui debuit de te. Ut enim vidit illum sanguinem, inmanitatem simul ebibit et non se avertit, sed fixit aspectum et hauriebat furias et nesciebat et delectabatur scelere certaminis et cruenta voluptate inebriabatur. Et non erat jam ille qui venerat, sed unus de turba ad quam venerat, et verus eorum socius a quibus adductus erat. Quid plura ? Spectavit, clamavit, exarsit, abstulit inde secum insaniam qua stimularetur redire .

Voici donc ma traduction mot à mot et dans l'ordre français :



ubi quo ventum est : dès qu'ici il est venu

et locati sunt sedibus : et se sont situés sur des sièges

quibus potuerunt : lesquels ils purent

fervebant omnia voluptatibus immanissimis: ils étaient remplis de tous les plaisirs cruels

Ille : celui-ci
interdixit animo : interdisant à son âme
ne procederet : qu'elle ne participe
tanta mala : à tant de mal
foribus odulorum clausis : les portes de ces yeux étant fermées
Atque utinam : et que n'eut-il pas
obturavisset aures !  : fermé les oreilles !

Nam quodam : car à l'occasion
casu pugnae : au  hasard d'un combat
cum clamor ingens : alors que une clameur immense
eum pulsasset vehementer : le pousse violemment
victus curiositate : vaincu par la curiosité
et quasi paratus : et presque prêt
contemnere et vincere visum : à contenir et vaincre la vue
quicquid illud esset : quoique cela fut
aperuit oculos : il ouvrit les yeux
et percussus est : et est [fût ? ] frappé
graviore vulnere : d'une plus grave blessure
in anima : dans l'âme
quam in corpore : que dans le corps
quem concupivit cernere : ce qu'il désirait regardait
et cecidit miserabilius : et tomba plus misérablement
quam ille : que celui-ci (gladiateur)
quo cadente factus est clamor : pour qui la chute est clameur

Et non erat jam : et il n'était plus déjà
ille qui venerat : lui qui était venu
sed unus de turba : mais un élément de la foule
ad quam venerat : jusqu'à laquelle il était venu
et (erat ) :et (il était)
verus socius : un véritable compagnon
eorum a quibus : de ceux qui
adductus erat : l'avait conduit.

Quid plura : quoi d'autre ?
spectavit : il regarda
clamavit : s'écria
exarsit : s'enflamma
abstulit inde secum : emporta de là avec lui
insaniam qua : une folie qui
redire stimularetur : revenait aiguillonner.


Merci de bien vouloir m'indiquer mes erreurs (grammaire, sens des mots, concordance de temps, règle de grammaire latine etc... )

Merci d'avance !

2

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

rafoulf a écrit :

Voici donc ma traduction mot à mot et dans l'ordre français :



ubi quo ventum est : dès qu'ici il est venu
ventum est est un passif impersonnel (neutre) et quo signifie "là"

et locati sunt sedibus : et se sont situés sur des sièges
passif personnel cette fois. Donne lui un sujet comme "les gens"; "situés" n'est pas approprié !

quibus potuerunt : lesquels ils purent
sens ?

fervebant omnia voluptatibus immanissimis: ils étaient remplis de tous les plaisirs cruels
omnia, pluriel neutre : "tout"; fervere signifie "bouillonner"; immanis : "les plus monstrueux"

Ille : celui-ci
Celui-là !

interdixit animo : interdisant à son âme
le verbe est au parfait

ne procederet : qu'elle ne participe
procedere = "aller au-devant de"

tanta mala : à tant de mal
pluriel !

foribus odulorum clausis : les portes de ces yeux étant fermées
la métaphore ne passe guère en français; clausis = "ayant été fermées". Tu peux tourner à l'actif : "ayant fermé ..."

Atque utinam : et que n'eut-il pas
Pourquoi une négation ?

obturavisset aures !  : fermé les oreilles !
obturare : "boucher"

Nam quodam : car à l'occasion
casu pugnae : au  hasard d'un combat
quodam porte sur casu, ce groupe est complément de temps; fais comme s'il y avait in quodam casu. Ce mot est délicat à traduire : il désigne un événement critique survenu dans une phase du combat.

cum clamor ingens : alors que une clameur immense
eum pulsasset vehementer : le pousse violemment
pulsasset = pulsavisset, plus-que-parfait; le sens de "poussé" ne convient pas.

victus curiositate : vaincu par la curiosité
et quasi paratus : et presque prêt
contemnere et vincere visum : à contenir et vaincre la vue
"mépriser"; visus a le sens de "ce qu'on voit" donc " spectacle" d'après l'expression suivante.

quicquid illud esset : quoique cela fut fût

aperuit oculos : il ouvrit les yeux
et percussus est : et est [fût ? ] frappé
"fut", sans accent cette fois !

graviore vulnere : d'une plus grave blessure
in anima : dans l'âme
quam in corpore : que dans le corps
quem concupivit cernere : ce qu'il désirait regardait
qu'; attention au temps et à l'orthographe. Cette relative n'est pas bien placée.

et cecidit miserabilius : et tomba plus misérablement
quam ille : que celui-ci (gladiateur)
quo cadente factus est clamor : pour qui la chute est clameur
Ce passge est mal placé. quo cadente : "celui-ci tombant" "lors de sa chute". factus est : "il se fit"

Et non erat jam : et il n'était plus déjà
ille qui venerat : lui qui était venu
celui.
sed unus de turba : mais un élément de la foule
ad quam venerat : jusqu'à laquelle il était venu
vers
et (erat ) :et (il était)
verus socius : un véritable compagnon
eorum a quibus : de ceux qui
par qui
adductus erat : l'avati conduit.
passif !

Quid plura : quoi d'autre ?
spectavit : il regarda
clamavit : s'écria
exarsit : s'enflamma
abstulit inde secum : emporta de là avec lui
insaniam qua : une folie qui
redire stimularetur : revenait aiguillonner.
Sens ?


Merci de bien vouloir m'indiquer mes erreurs (grammaire, sens des mots, concordance de temps, règle de grammaire latine etc... )

Merci d'avance !

3 (Édité par rafoulf 28/05/2012 à 20:26)

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

Merci beaucoup pour vos remarques et corrections, j'en prend note et je vous soumettrais ma version avec vos remarques d'ici peu.

PS : ceci est un texte que je présente au bac, où ils demandent une traduction "littérale" et mot à mot, qui suit bien les temps etc...et non une traduction amélioré, d'où parfois le côté un peu "brut" de la version...

Merci encore !

4

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

Oui, mais attention, une traduction littérale ne doit pas être incorrecte !

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

Bon, voilà, désolé pour le retard, il y avait d'autres options à préparer entre temps wink

Donc, au final, cela devrait donner :

ubi quo ventum est :dès qu'on est venu là

et locati sunt sedibus : et qu'ils se furent assis sur les sièges

quibus potuerunt : qu'ils purent


fervebant omnia voluptatibus immanissimis: ils bouillonnaient de tout (tous) les plaisirs les plus monstrueux

Ille : Celui-là


interdixit animo :interdisait à son âme


ne procederet : qu'elle n'aille au devant de

tanta mala : tant de maux

foribus odulorum clausis :ayant fermé ses yeux

Atque utinam : et qu'il n'eut pas

obturavisset aures !  :bouché les oreilles !

Nam quodam casu pugnae : car dans un tel moment

cum clamor ingens : alors que une clameur immense
eum pulsasset vehementer :l'avait troublé (?)
victus curiositate : vaincu par la curiosité
et quasi paratus : et presque prêt
contemnere et vincere visum:à mépriser et vaincre le spectacle

quicquid illud esset : quoique cela  fût
aperuit oculos : il ouvrit les yeux
et percussus est : et fut frappé
graviore vulnere : d'une plus grave blessure
in anima : dans l'âme
quam in corpore : que dans le corps
quem concupivit cernere :qu'il désirait regarder (?)
et cecidit miserabilius : et tomba plus misérablement
quam ille : que celui-ci (gladiateur)
quo cadente factus est clamor :celui-ci tombant, il se fit une grande clameur
Et non erat jam : et il n'était plus déjà
ille qui venerat : celui qui était venu
sed unus de turba : mais un élément de la foule
ad quam venerat : vers laquelle il était venu
et (erat ) :et (il était)
verus socius : un véritable compagnon
eorum a quibus :de ceux par qui
adductus erat : il avait été conduit
Quid plura : quoi d'autre ?
spectavit : il regarda
clamavit : s'écria
exarsit : s'enflamma
abstulit inde secum : emporta de là avec lui
insaniam qua : une folie qui
redire stimularetur : était revenu (???)


Merci de vos conseils et aides précieuses wink

6 (Édité par jacquesvaissier 12/06/2012 à 19:23)

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

rafoulf a écrit :

Bon, voilà, désolé pour le retard, il y avait d'autres options à préparer entre temps wink

Donc, au final, cela devrait donner :

ubi quo ventum est :dès qu'on est fut venu là

et locati sunt sedibus : et qu'ils se furent assis sur les sièges

quibus potuerunt : qu'ils purent


fervebant omnia voluptatibus immanissimis: tout ils bouillonnait de tout (tous) des plaisirs les plus monstrueux

Ille : Celui-là


interdixit animo :interdisait à son âme


ne procederet : qu'elle n'aille au devant de

tanta mala : tant de maux

foribus odulorum clausis :ayant fermé ses yeux paupières

Atque utinam : et qu'il n'eut pasque n'eût-il

obturavisset aures !  :bouché les ses oreilles !

Nam quodam casu pugnae : car dans un tel moment lors d'une phase critique du combat

cum clamor ingens : alors que une clameur immense
eum pulsasset vehementer :l'avait troublé (?) l'avait violemment secoué
victus curiositate : vaincu par la curiosité
et quasi paratus : et presque pour ainsi dire prêt
contemnere et vincere visum:à mépriser et vaincre le spectacle ce qu'il voyait

quicquid illud esset : quoique cela  fût quel que cela fût
aperuit oculos : il ouvrit les yeux
et percussus est : et fut frappé
graviore vulnere : d'une plus grave blessure
in anima : dans l'âme
quam in corpore : que dans le corps
quem concupivit cernere :qu'il désirait regarder (?) mal placé; doit suivre ille
et cecidit miserabilius : et tomba plus misérablement
quam ille : que celui-ci (gladiateur)
quo cadente factus est clamor :celui-ci tombant, il se fit une grande clameur vers mal placé
Et non erat jam : et il n'était plus déjà
ille qui venerat : celui qui était venu
sed unus de turba : mais un élément de la foule
ad quam venerat : vers laquelle il était venu
et (erat ) :et (il était)
verus socius : un véritable compagnon
eorum a quibus :de ceux par qui
adductus erat : il avait été conduit
Quid plura : quoi d'autre ?
spectavit : il regarda
clamavit : s'écria
exarsit : s'enflamma
abstulit inde secum : emporta de là avec lui
insaniam qua : une folie qui par laquelle
redire stimularetur : était revenu (???) il puisse être poussé à revenir


Merci de vos conseils et aides précieuses wink

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

Merci beaucoup pour vos corrections wink

Cependant, je ne comprend pas vraiment :

fervebant omnia voluptatibus immanissimis: tout bouillonnait  des plaisirs les plus monstrueux


Le verbe fervebant est bien au pluriel, pourquoi traduire par le singulier ?

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

Le sujet est omnia => toutes les choses => tout, donc verbe au singulier.

Saint Augustin, Confessions - Quo ubi ventum est...

D'accord, merci beaucoup !