1 (Édité par AmazingUSA 10/06/2012 à 12:57)

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

Bonjour , travaillant sur le texte de Thomas More , l'Utopie , je cherche un plan ( avec sous parties ) , autant du côté de Montaigne et Rabelais je n'ai aucun soucis , voici mon plan :
I- La pensée Humaniste
II-Une éducation ciblée
III- Mais une vie utopique donc irréalisable

Voici l'extrait :

La fonction principale et presque unique des syphograntes est de veiller à ce que personne ne se livre à l’oisiveté et à la paresse, et à ce que tout le monde exerce vaillamment son état. Il ne faut pas croire que les Utopiens s’attellent au travail comme des bêtes de somme depuis le grand matin jusque bien avant dans la nuit. Cette vie abrutissante pour l’esprit et pour le corps serait pire que la torture et l’esclavage. Et cependant tel est partout ailleurs le triste sort de l’ouvrier !

Les Utopiens divisent l’intervalle d’un jour et d’une nuit en vingt-quatre heures égales. Six heures sont employées aux travaux matériels, en voici la distribution :

Trois heures de travail avant midi, puis dîner. Après midi, deux heures de repos, trois heures de travail, puis souper.

Ils comptent une heure où nous comptons midi, se couchent à neuf heures, et en donnent neuf au sommeil.

Le temps compris entre le travail, les repas et le sommeil, chacun est libre de l’employer à sa guise. Loin d’abuser de ces heures de loisir, en s’abandonnant au luxe et à la paresse, ils se reposent en variant leurs occupations et leurs travaux. Ils peuvent le faire avec succès, grâce à cette institution vraiment admirable.

Tous les matins, des cours publics sont ouverts avant le lever du soleil. Les seuls individus spécialement destinés aux lettres sont obligés de suivre ces cours ; mais tout le monde a droit d’y assister, les femmes comme les hommes, quelles que soient leurs professions. Le peuple y accourt en foule ; et chacun s’attache à la branche d’enseignement qui est le plus en rapport avec son industrie et ses goûts.

Quelques-uns, pendant les heures de liberté, se livrent de préférence à l’exercice de leur état. Ce sont les hommes dont l’esprit n’aime pas s’élever à des spéculations abstraites. Loin de les en empêcher, on les approuve, au contraire, de se rendre ainsi constamment utiles à leurs concitoyens.

Le soir, après souper, les Utopiens passent une heure en divertissements : l’été dans les jardins, l’hiver dans les salles communes où ils prennent leurs repas. Ils font de la musique ou se distraient par la conversation. Ils ne connaissent ni dés, ni cartes, ni aucun de ces jeux de hasard également sots et dangereux. Ils pratiquent cependant deux espèces de jeux qui ont beaucoup de rapport avec nos échecs ; le premier est la bataille arithmétique, dans laquelle le nombre pille le nombre ; l’autre est le combat des vices et des vertus. Ce dernier montre avec évidence l’anarchie des vices entre eux, la haine qui les divise, et néanmoins leur parfait accord, quand il s’agit d’attaquer les vertus. Il fait voir encore quels sont les vices opposés à chacune des vertus, comment ceux-ci attaquent celles-là par la violence et à découvert, ou par la ruse et des moyens détournés ; comment la vertu repousse les assauts du vice, le terrasse et anéantit ses efforts ; comment enfin la victoire se déclare pour l’un ou l’autre parti.

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

La partie que j'ai étudiée est à peu près la même et la problématique était : Comment se manifeste l'adhésion de T. More au mouvement culturel de l'humanisme
Le plan
I. Le désir de convaincre(que manifeste la stratégie argumentative du philosophe)
1. L'art de capter l'attention du lecteur
2. La force des 2 argumentations qui réfutent l'objection en developpant le paradoxe
3. Les adresses au destinataire
II. L'évolution tres critique de la société réelle : les discours condamnent
1. L'oubli de la notion publique
2. La valeur attachée à l'argent et ses effets néfastes
3. Une société profondément inégalitaire
III. Les valeurs fondamentales d'Utopia
1. Le souci du bien de tous
2. La considération pour le travail manuel et la valorisation des humanistes
3. Le respect de la nature

3

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

Merci de m'avoir éclairci , car il me manquait les sous-parties , et même si j'ai des idées tout était un peu confus , merci

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

De rien smile Et bonne chance

5

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

Bonjour , travaillant sur le texte de Thomas More , l'Utopie , je cherche des sous parti pour mon plan dont les parties sont :

I- La pensée Humaniste
II-Une éducation valoriser


voici lextrait de texte etudier :

[même texte]

merci davance pour laide

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

6

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

je voudrais savoir si ce texte est en anglais? et si oui pourriez vous me donner le nom SVP
merci pour votre aide!

Thomas More, L'Utopie, II - La fonction principale et presque unique des syphograntes...

C'est écrit en latin : DE OPTIMO STATU REIPUBLICAE DEQUE NOVA INSULA UTOPIA.

Se trouve ici :
http://www.thelatinlibrary.com/more.html