11

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Je n'ai pas de dissertation a faire je cherche des informations ou je peux, j'essaye de comprendre du mieux que je peux. J'ai juste besoin d'aide dans la redaction et question comprehension du texte ce n'est pas mieux. J'aimerais qu'on me guide sur ces questions afin de reussir  mes exercices de français. Je suis en seconde donc je ne connais pas tout et loin de la ! smile

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Je suis en seconde donc je ne connais pas tout et loin de là !

Bien sûr.
Mais tu devrais pourtant savoir un peu ce qu'est une scène d'exposition.
Présentation du cadre, des personnages, de leurs relations... 
Que nous apprend cette première scène de Tartuffe ?

13

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Oui cette question est accessible effectivement je sais a quoi sert la scene d'exposition et j'ai compris comment y repondre, mais j'ai plus de mal avec les deux dernieres  donc si vous pouviez m'aider, la moindre petite aide ne serai pas de refus.  smile

14 (Édité par Ammy 07/03/2012 à 09:10)

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Pour l'emploi de dévotement : c'est un adverbe qui signifie : avec dévotion, c'est à dire avec un grand respect des pratiques religieuses, puisque c'est la foi qui est supposée guider toute la vie de Tartuffe. Or en réalité tu peux voir que la vie qu'il mène n'a rien d'une vie dévouée aux pratiques religieuses...  Il mange beaucoup et profite de la vie chez Orgon. D'après toi, quand Dorine (qui ne supporte pas l'hypocrisie de Tartuffe) dit qu'il a beaucoup mangé mais "dévotement", le pense-t-elle vraiment ?

Pourquoi Cléante n'intervient pas, je n'en sais rien. Peut-être car c'est Dorine qui détient les infos principales sur Madame et sur Tartuffe ?

Ce que voulait te dire Jehan, c'est que justement puisque tu es en seconde et que tu dois apprendre à faire ce genre de questions, le but est que tu te confrontes d'abord au travail et qu'ensuite tu demandes un peu d'aide sur ce que tu n'as pas réussi, en aucun cas que les autres se mettent au travail à ta place et que dans un an tu ne saches toujours pas faire... Mais je pense que tu as bien compris wink

15 (Édité par 09/03/2012 à 12:58)

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Oui, oui je m'en sors assez bien en français, je comprends beaucoup mieux. Mais n'ayant jamais la même prof de français, je ne finis rarement ou jamais un chapitre entamé donc pour la méthode et la pratique c'est autre chose ! C'est pour sa que j'ai besoin d'aide et je te remercie encore pour ton aide. smile Meme si les autres questions ne sont pas gagné d'avance big_smile

Bonjour, j'aurais aussi un problème avec la deuxième question : Que signifient "les contrastes" ?

16

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Bonjour, moi j'ai un autre problème concernant cet scène, j'ai déjà fait l'ensemble des questions posées, mais il m'en reste une petite, relevez les procèdes comiques, je n'arrive pas bien a les identifier... Merci d'avance

17 (Édité par webmestre 04/06/2012 à 00:52)

Molière, Tartuffe, acte I, scène 4

Certainement il y’a du comique dans cette scène du premier acte.et d’abord dans le comique de mots présent par exemple dans »pauvre homme »-« ‘et tartuffe ? » un jeu de mot dans cette réplique qui revient à chaque fois dénotant la niaiserie d’Orgon  face à la perfidie et à l’avidité de cet horrible personnage qu’est tartuffe ,ce ne sont certainement pas les syntagmes-pauvre homme- et tartuffe ?- littéralement parlant qui renferment l’idée  de  ce "comique" mais c’est bien leur emploi et leur position dans les vers.  Ensuite on a le comique de situation animé par  les réponses de Dorine -et ce  en dégageant les antithèses suivantes :
                             Le soir elle eut un grand dégout
Et ne put au souper toucher à rien du tout

Versus :il soupa, lui tout seul, devant elle,
Ensuite :
Et fort dévotement il mangea deux perdrix

Avec une moitié de gigot en hachis
                                            La nuit se passa toute entière

Sans qu’elle put fermer un moment la paupière;

Versus : pressé d’un sommeil agréable,

Il passa dans sa chambre au sortir de la table

Et dans son lit bien chaud il se mit tout soudain,

Ou sans trouble il dormit jusques au lendemain.

Ensuite on a Molière qui raille la saignée le fameux élixir en usage à l’époque et je pense que ça relève aussi du comique :
                 A la fin, par nos raisons gagnée,

Elle se résolut a souffrir la saignée,

Et le soulagement suivit tout aussitôt.

Versus : il reprit courage comme il faut,

Et, contre tous les maux fortifiant son âme,

Pour réparer le sang qu’avait  perdu madame,

But  à son déjeuner quatre grands coups de vins.(une autre antithèse)
Finalement et du contre sens que nous offre cette situation on peut relever l’usuel quiproquo chez Molière,la scène démontre clairement que molière a voulu faire du faux dévot un personnage ridicule(sa goinfrerie en est un parfait exemple)l’attitude de la principale victime de Tartuffe qui n'est autre qu'Orgon(dupé par ce parasite) ne mérite que la moquerie,la raillerie et de là le coté comique de la scène
j’espère vous avoir aider un tant soit peu,merci pour la question car  les recherches  que j’ai effectuées mon permis   moi aussi d’apprendre beaucoup de choses.
-http://www.shmoop.com/tartuffe/act-1-scene-4-summar
http://serieslitteraires.org/site/Tartu … ommentaire
1 lien invalide

(Message édité.)