Construction grammaticale du vers "encore que loin en allés" (Verlaine)

Bonjour,

Pouvez-vous m'éclaircir sur le dernier vers du poème de Verlaine "Ô triste, triste était mon âme...". Voici les deux derniers distiques :

"Mon âme dit à mon coeur : Sais-je
Moi-même que nous veut ce piège

D'être présents bien qu'exilés,
Encore que loin en allés ?"

Selon moi , le dernier vers veut dire : faut-il que l'on aille encore loin ? (l'âme parlant au coeur), mais je n'en suis pas trop sûr. J'aimerais aussi  savoir comment le vers est construit grammaticalement ( à quoi correspond "que" et "en" ) SVP.

Merci.

Construction grammaticale du vers "encore que loin en allés" (Verlaine)

Bonsoir.


en allés , participe passé du verbe s'en aller, "partir".
Encore que = bien que


Encore que loin en allés = Bien que (nous soyons) partis au loin...

Ce piège d'être présents bien que nous soyons exilés, bien que nous soyons partis au loin...

Construction grammaticale du vers "encore que loin en allés" (Verlaine)

C'est entendu, un grand merci ! smile

4

Construction grammaticale du vers "encore que loin en allés" (Verlaine)

Le problème est aussi de savoir à quoi renvoient exactement "présents, exilés et "allés" : au coeur et à l'âme, ou au poète et à Mathilde  (au prix d'une anacoluthe)?