1

Besoin de conseils pour une orientation en première L

Bonjour,
je me pose plusieurs questions sur la filière littéraire. Pour que vous puisiez me comprendre, je doit expliquer ce qui m'est arrivé.
L'année passée je n'appréciait pas du tous le Français, chaque cours était pour moi une torture et j'avais de grosse difficultés en cette matière. Mon professeur m'avait clairement dit : " t'accorder ton passage en seconde serait un gros cadeau de ma part. Vu les lacunes que tu a accumuler cette année, tu auras de grosses difficultés l'année prochaine "(j'avais entre 8 et 10 de moyenne). Et je suis passer en seconde grâce au soutien de mes professeurs de math et de physique qui eux voyait en moi un gros potentiel dans les matières scientifique. ( j'avais 18 de moyenne en math et 20 en physique )
Je suis donc entré en seconde convaincu que j'allais faire un Bac S.
   Le premier trimestre a commencer, le français ne me plaisait toujours pas mais ma moyenne était passer à 12. J'étais fière de moi. D'ailleurs mon nouveau enseignant me disait que j'avais de réels capacités en littérature. Le deuxième trimestre se termine et ma moyenne de Français augmente encore elle est de 16,4 ! Et je suis désormais la meilleure de ma classe en cette matière. Même mes camarades de l'année dernière qui avais de très haute moyenne demandent mon aide pour les dissertations ou les commentaires. A présent cette matière me passionne. J'ai un excellent professeur et je pense même que ses cours passent trop vite. En revanche mon goût pour les matières scientifiques c'est dissipé. Je déteste mes cours de mathématique et la professeur qui me les donne. Elle aussi ne m’apprécie pas, elle pense que parce que je pense avoirs des "facilitées", je me permet de travailler moins que les autres. Elle me répète chaque semaine " et ça veut passer en S !", "Hé bas ma pauvre tu va galérer en S" ou encore " sa pète pas plus haut que son cul et sa demande S" (Elle est sensé m'encourager non ?). Mais ma moyenne de math reste raisonnable, elle est de 15.
    Maintenant je me voie bien faire un Bac L et je ne suis plus motiver pour le Bac S mais je ne l'oublie par pour autant. J’hésite vraiment entre c'est deux filières même si elle sont totalement opposées.
J'aimerais vraiment aller en L mais j'ai peur que mes lacunes en orthographe ( oui j'ai de gros problème avec ça ) me pénalise. Est-ce-que c'est rattrapable ? et comment ce déroule cette filière ? Qu'elle étude poursuivre après ce Bac ou encore qu'elles portes elle ouvre ?
Désolé pour la très longue introduction sur mon histoire.

2

Besoin de conseils pour une orientation en première L

Bonsoir,
Tu as a vrai dire un parcours à mon goût étonnant !
Premièrement je choisirait en fonction de ce que tu souhaite faire plus tard.
Ensuite, si tu n'as aucune idée ce qui est très probable va vers ce qui t'ouvre le plus de choix !
Mais il faut quand même que tu sois motivé pour faire un bac qui te correspond !
En effet si la littérature te passionne vas y fonce ! smile Mais n'oublie pas cependant tes lacunes que certes il faudrait rattraper. En revanche si tu as apparemment des faciliter en sciences même si tu prends S cela ne te boucheras aucune porte littéraire pour ta poursuite d'études.
Enfin, réfléchis bien mais pas trop non plus car je ne pense pas que le bac soit vraiment définitif dans tes choix professionnel ! wink

3

Besoin de conseils pour une orientation en première L

Merci de me répondre et oui, moi même je suis étonner du total changement qui c'est dérouler dans ma tête en l'espace d'une année ! big_smile
mais tu me dit que si je prend S cela ne me bouchera aucune portes pour ma poursuite d'études littéraires. Cependant il me semble que l'on a plus de Français en terminal dans cette filière. Ce serait possible de continuer à en avoir ? Et ce qui me serait parfait pour moi est d'aller en S tout en ayant le même nombre d'heure de Français que les L ( je sais qu'il on des cours de français et de littérature) mais je doute que se soit possible.
Et oui, je suis une personne qui na jamais su quel métier elle veut faire..

4

Besoin de conseils pour une orientation en première L

C'est vrai que ton cas est particulier, puisque c'est rare de passer de 9 à 16 de moyenne entre la troisième et la seconde. Tout ça me semble beaucoup lié aux professeurs, que tu aimes ou non, et ça fait toute la différence. C'est vrai que c'est très important, mais en première ça peut de nouveau s'inverser (avoir un bon prof de maths et mauvais de français)... Après peut-être aimes-tu plus le français en seconde puisqu'on fait de nouveaux exercices, il est vrai plus intéressants que les questions sur texte de 3ème.
En première S, il y a beaucoup de français (et d'histoire-géo) et ce sont des matières importantes puisqu'on passe le bac à la fin de l'année. Elles ne sont pas du tout délaissées. En Terminale S, plus de français ni d'HG et tu ne pourras pas aller suivre les cours de Littérature des TL cela ferait trop d'heures il faudrait que les horaires soient compatibles, etc... Mais RIEN ne t'empêche de faire des études littéraires après un bac S. C'est le cas de nombreuses personnes sur le forum, c'est extrêmement fréquent, ça ne pénalise en rien. tu pourras faire tous les débouchés du bac L après un bac S, à savoir par exemple la fac dans n'importe quelle matière littéraire, une école de journalisme, Sciences-po, un BTS ou un DUT dans le domaine de la culture ou des métiers du livre, ou dans les métiers de l'art... C'est normal de ne pas savoir ce qu'on veut faire, mais il faut se demander ce qu'on ne veut absolument pas (enseigner par exemple).
Il faut aussi savoir que ce n'est pas français d'un côté et maths de l'autre, en S il y a aussi la SVT et la physique-chimie, avec de nombreux TP pratiques, cela peut-être très intéressant. Et pour aller en L il n'y a pas que le français, il faut aimer et être bon en HG, en langues, ne pas être rebuté par la philo qui a un très gros coeff pour le bac...
Pour l'orthographe, oui c'est toujours pénalisant, mais cela le sera en S aussi, donc il ne faut pas faire son choix là-dessus et prendre son courage à deux mains pur progresser. ce n'est pas une fatalité, sauf si tu as a des soucis comme la dyslexie par exemple.

Voilà. Il faut essayer de voir les matières que tu aimes dans l'absolu, mis à part les profs. Si tu ne sais pas ce que tu veux faire, que tu n'exclus pas par exemple une école d'ingénieur, un BTS dans le domaine scientifique... et que tu n'es pas fragile dans les matières scientifiques (avec 15 tu peux tout à fait entrer en S), que tu as tout de même de l'intérêt pour les 3 matières scientifiques, et que ce n'est pas un déchirement de faire un peu moins de matières littéraires, va en S... Surtout que rien ne t'empêche de lire beaucoup à côté si tu es passionné de littérature.

5

Besoin de conseils pour une orientation en première L

Il vrai que mes gout très liée aux professeurs que j'ai. Je suis de ceux qui pense que nos facilitées dans certaine matières dépendes en partie de la qualité des nos enseignants.  tongue
Aussi je trouve les cours de seconde sont vraiment plus intéressant ( j'aime trouver se qui se cache derrière un texte, argumenter pour défendre se que je pense dans les dissertation par exemple ou encore me prendre pour un écrivain et devoir faire appelle à mon imagination ). Ce n'est pas du tous la même chose que les cours de 3ème!
Et si, je me verrait bien enseignante, je donne régulièrement des cours de math et de français à mes camarades. Ils disent que "j’apprends trop bien, mieux que que la prof même" ( je ne dit pas que je fait un meilleur travail que ma professeur..je ne fais que répéter leurs paroles ). Donner des cours aux autre me motive à travailler d'avantage et chercher à mieux comprendre mes cours. J'ai même déjà penser à être prof mais j'ai appris qu'il fallait passer beaucoup de temps pour préparer un cours et il y a aussi les copie des élèves à corriger ( je ne veux pas avoir des devoirs toute ma vie !).
Sinon peut être que je devrai aller en S, mais je ne suis plus tellement intéresser par les math et reste forte en  physique et je me débrouille en SVT.
Finalement je me dit quoi que je fasse j'aurais du mal à trouver un travail.