1

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

Bonjour
Est ce que vous pourriez publier vos écrits ?! vos poèmes plutôt ...
J'adore les poèmes , la poésie en tout genre ...
Elle peut être touchante parfois .

(connaissez vous des poètes qui écrivent plutôt avec un vieux français?)

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

je dois etudier u poème en vieux francais est tu doué ou pa

3

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

Salut Olivia57 !

As-tu jeter un coup d'oeil à cette discussion ci ?

wink

4

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

1820

Si j’étais née plus tôt si je t’avais connu
Chez un marchand d’opium ou dans un salon clair
J’aurais bu dans tes yeux le pouvoir de l’éclair
Et j’aurais pu t’aimer mettant mon cœur à nu
Toi non plus n’aurais pas tardé à me chérir
A genoux devant toi pour te laisser verser
Dans ma bouche studieuse le miel de tes pensées
Tu m’aurais infusé l’art douloureux d’écrire
Quelquefois dans le fond de nos draps de tendresse
Nous aurions discuté de tes nombreux poèmes
Pour qu’en nous comprenant nos esprits se caressent
Ennoblissant nos corps sous le sceau de Bohême
D’autres fois cependant nous nous serions haïs
Et mes seins malheureux tu les aurais bleuis
Pour que mon cœur sanglant cogne comme un marteau

Comme nous aurions vécu si j’étais née plus tôt !

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

Le Rôle du temps

Que cesse l’hallali aux prestigieux honneurs
Et que chute dans l’heure ce gage infini
Qui mènent les nantis à leurs plus grands malheurs
Pour le plaisir moqueur des poètes maudits.

Que batifolent d’aise nos passions soudaines
Pour un plus bel Eden où les rixes s’apaisent
Que le rire s’égrène et que les fats se taisent
Plus d’austères fadaises mais de gaies étrennes.

Il me faut cependant retourner à la prose
Tirer parti du moindre temps que je dispose
O douce poésie déjà partie en fuite.

Je sens perdre ma verve au profit du concret
Plut-au ciel que j’écrivasse un jour la suite
De ce piteux morceau qui se voulait sonnet.

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

On écrit plutôt "ce gage infini qui mène""que j'écrivisse",
"du moindre temps dont je dispose", et "Plût au ciel'...
Mais peut-être tes erreurs sont-elles intentionnelles...  wink

Pourriez-vous publier vos poèmes ?

Shame on me... je suis impardonnable ! Merci pour les corrections, la nuit est une source d'inspiration à double tranchant ! Merci pour cette attentive lecture :-)

Le Rôle du temps

Que cesse l’hallali aux prestigieux honneurs
Et que chute dans l’heure ce gage infini
Qui mène les nantis à leurs plus grands malheurs
Pour le plaisir moqueur des poètes maudits.

Que batifolent d’aise nos passions soudaines
Pour un plus bel Eden où les rixes s’apaisent
Que le rire s’égrène et que les fats se taisent
Plus d’austères fadaises mais de gaies étrennes.

Il me faut cependant retourner à la prose
Tirer parti du moindre temps dont je dispose
O douce poésie déjà partie en fuite.

Je sens perdre ma verve au profit du concret
Plût au ciel que j’écrivisse un jour la suite
De ce piteux morceau qui se voulait sonnet.