1

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Bonjour,

J'ai une dissertation sur un sujet assez difficile :'' Pour moi, la poésie dans une oeuvre c'est ce qui fait apparaître l'invisible.'' Le problème que je rencontre est que je n'arrive pas à trouver d'argument.. mais j'ai diverses pistes pour construire mon plan :

- Définition de l'invisible qu'est-ce que c'est ? On ne peut pas le voir à l'oeil nu mais il faut se plonger, s'immerger dans le texte afin de cueillir sa substance. Aller au-delà du premier degré, des appareances pour découvrir l'essence même du teste et ainsi découvrir cette poésie..

- Ensuite passer aux arguments mais j'ai vraiment de la peine

- M'appuyer sur trois oeuvres littéraires.. j'en ai déjà séléctionné deux qui sont Becket de Anouilh et Le poisson-scorpion de Nicolas Bouvier, il m'en manque un dernier.

Voilà je sais pas si vous avez des pistes afin que je décolle enfin, ou des critiques.

Merci de m'avoir lu et bonne journée.

2

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Une piste de recherche: la poésie, c'est creuser au fond de soi-même, dévoiler ses sentiments les plus intimes.

3

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Ha je l'avais pas vu dans ce sens je pensais surtout aux connotations métaphores etc.. qui nous font apparaitre l'invisible mais en effet la littérature peut nous amener a une sorte d'examen de conscience qui nous permet d'exprimer nos sentiments? Ai-je bien compris votre réponse? Merci pour votre partage

Si d'autres veulent partager leur avis qu'ils n'hésitent pas. Merci

4

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Bonjour,

Si le sujet doit porter sur la poésie, le choix de Beckett est contestable car il s'agit d'une pièce de théâtre.

Revenons-en à quelques pistes à creuser :
- la poésie est un regard nouveau sur le monde visible qui nous entoure,
- la poésie, c'est faire vibrer les sentiments qui nous habitent,
- la poésie est musique,
- le poète est un chantre de la nature où il peut découvrir Dieu,
- la poésie est une voie de connaissance des mystères du monde...

Regarde ces pages du site
www.etudes-litteraires.com/baudelaire-c … dances.php
http://www.etudes-litteraires.com/poesie.php

5

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Merci pour votre réponse. Le sujet peut se rapporter a la littérature en général donc je voyais dans la pièce de anouihl un exemple parfait avec thomas becket qui a des répliques tres ambigües, qui laisse suggérer aux lecteurs une certaines interprétation ?

N'hésitez pas a me reprendre si ce que je dis est faux. Encore merci à vous.

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Pourquoi le sujet peut-il se rapporter à la littérature en général ? Est-ce  une consigne ajoutée ? Parce que la question elle-même porte vraiment sur la poésie...
Des poèmes comme "Correspondances" de Baudelaire, ou même "J'aime l'araignée et j'aime l'ortie" de Hugo me semblent plus adaptés, ou encore les poèmes de Francis Ponge.

7

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Le professeur voulait qu'on utilise des oeuvres plutôt hors poésie il trouvait cela bien maintenant à force de relire le sujet .. je me dis de plus en plus que correspondance de baudelaire conviendrait parfaitement.

Je m'étais dit de faire un parrallèle entre un naturaliste Zola ou un écrivain des lumières qui décrivent plus la raison avec l'oeuvre de Celine qui pour moi a une réelle poésie, fin je sais pas la guerre dans Celine n'est pas décrite comme dans les autres romans j'ai l'impression qu'il nous fait réellement aller derrière le rideau, il y va en profondeur aux contraires des rationnalistes? Est-ce que je me trompe pouvez vous me donner des avis?

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

Non tu ne te trompes pas. Et si on vous invite à prendre le sujet en ce sens, effectivement Beckett convient bien.

9 (Édité par robben92 29/04/2012 à 14:02)

La poésie dans une œuvre, c'est ce qui fait apparaître l'invisible

J'ai choisi l'ouvrage de Candide de Voltaire ou la guerre est selon moi vue autremement que dans le Voyage au bout de la nuit de Celine mais selon vous qu'est ce qui les diffèrent?

- Pour moi dans Candide il y a de l'ironie et ca correspond plus à une description narrative de la guerre plus ''terre à terre''

- Tandis que Celine dénonce la guerre et son absurdité, plus finement je dirai, il y a de vrai question pourquoi l'homme se bat-il alors qu'il ne sait meme pas pourquoi il le fait? Le colonnel représente le parfait anti-héros dans cette oeuvre, ne devrait-il pas montrer l'exemple? De plus, Celine nous fait vraiment partager les sentiments de Bardamu.. Ce qui donne une réelle poésie..

Avez-vous des avis, corrections ou précisions à me faire valoir?

Ps : Si quelqu'un connait bien Beckett et peut me donner quelque pistes mise à part qu'il fonctionne beaucoup sur l'implicite je ne sais pas trop.
Cordialement