1

Profil d'un futur hypokhâgneux

Bonjour à tous!

A votre avis , pour intégrer une prépa littéraire vaut il mieux avoir de bonnes notes et appréciations dans un lycée assez bon(84% de reussite) ou des notes moyennes dans un lycée réputé(98%)? Le niveau du lycée est il un facteur determinant lorsque l'on vise les prépas les plus selectives?

Enfin , est il interessant de viser une prepa comme Henri IV lorsqu'on ne souhaite pas intégrer l'ENS?

Merci d'avance!

2

Profil d'un futur hypokhâgneux

Et bien je répondrais que les bonnes notes (et de surcroît, un bon classement) sont extrêmement déterminant, mais il me semble que la zone dans laquelle se trouve ton lycée, ou encore ta filière est importante.

En ce qui me concerne, par exemple, j'ai passé mes années de lycée dans le 93, l'établissement était bien réputé...mais ne faisait malheureusement pas le poids face à des dossiers parisiens...même un peu moins bon, ou face à des dossiers de S (car la L, il faut le dire n'est pas toujours valorisée, aussi illogique cela puisse t-il être !).

Pour finir, rien ne sert d'aller à Henri IV si Normal Sup' n'est pas l'ultime ambition de ton parcours en prépa, tu vivras plus chaleureusement et avec moins de stress (tout en apprennant des choses passionnantes et beaucoup sur toi même).

Profil d'un futur hypokhâgneux

A la petite réserve près que les ambitions peuvent évoluer (à la hausse ou à la baisse) en cours de classes préparatoires... Notamment dans les matières qui changent le plus radicalement (philosophie, histoire, géographie notamment).

4

Profil d'un futur hypokhâgneux

@Le joueur

Henri IV, Henri IV rien qu'Henri IV. Il existe bien d'autres prépas, notamment en province et Henri n'est ni un moyen ni une fin. Surtout, renseigne toi bien si tu veux rentrer en hypokhâgne. Aucune prépa ne démérite, bien au contraire. Et toutes les classes d'hypokhâgne et khâgne forment aux concours en général, des ENS bien evidemment.