Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Bonjour,
actuellement en khâgne BL, je souhaiterais poursuivre ma formation dans des études universitaires
Le master "Philosophie politique et éthique" de Paris IV m'intéresse beaucoup mais quelques questions me préoccupent:

Comment y accéder ? La bi-licence en philosophie et sciences politiques de Paris IV me semble être la meilleure voie pour y arriver et pourtant j'ai l'impression qu'elle est réservée aux étudiants de Science Po Paris et donc de ne pas pouvoir l'intégrer en L3. J'envisagerais donc de faire une simple L3 de philosophie mais est-ce suffisant ?
D'autre part, la licence "Humanités" de Paris Nanterre m'attire aussi mais pensez-vous qu'il soit possible d'intégrer le master en philosophie politique et éthique après une licence humanités ?

Est-elle professionnalisante ? J'ai vu qu'il y a le module "consulting et gestion de la ressource humaine" mais est-ce vraiment suffisant ? ça reste quand même un master recherche ... Or la recherche ne m'intéresse pas vraiment, pas plus que l'enseignement. Selon le site de Paris IV, le module ouvre aux concours des IEP, ou à des formations dans le domaine des relations internationales ou du droit, ce qui m'intéresse.

Et enfin pour finir avez-vous eu des échos de ce master ? Selon l'AERES ce diplôme est plutôt satisfaisant mais les avis des étudiants en master m'intéressent ! Qu'en est-il de la charge de travail, les cours sont ils intéressants/passionnants ?

Merci de vous y être intéressé.

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

LPS a écrit :

La recherche ne m'intéresse pas vraiment, pas plus que l'enseignement.

Il ne faut donc surtout pas faire de philosophie !

Après une BL, la palette des débouchés est suffisamment riche pour ne pas s'enfermer dans une filière aux débouchés plus qu'incertains ; il ne faut pas se fier aux grands discours sur les débouchés professionnels de la philosophie et sur les entreprises qui recrutent des philosophes (un coup d'oeil sur les petites annonces pour les cadres dans Pôle Emploi te renseignera sur les profils recherchés). Un cursus en philo, cela se cache dans un CV - à la limite on peut l'accepter comme une fantaisie qui accompagne une formation solide en droit/gestion/marketing ...

Tente plutôt les écoles de commerce, le CELSA, éventuellement les IEP, et fais de la philo si cela te plaît à côté de ces cursus.

3

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Bonjour.

Je tombe à l'instant sur la réponse qui a été faite en novembre dernier, et je suis assez sidéré que l'on puisse dire, sur un forum dédié aux études littéraires, que la philo n'est qu'une "fantaisie" au regard su monde du travail. Dans ce cas, ce sont les lettres en général qu'il faut qualifier de la sorte !

Cher/chère LPS,

je suis présentement en L3 Humanités à distance (à Nanterre) et espérais, moi aussi, intégrer ensuite le fameux Master de Philo politique à Paris IV !!! Donc si quelqu'un a une véritable réponse à formuler, je suis preneur tout autant que vous.
J'avoue que jusqu'à présent, La Sorbonne a constamment boudé mes différentes demandes de renseignement. Cela dit, ça ne vient sûrement pas du fait que je suis en Humanités, mais plutôt du fait que je suis élève sur le retour, à distance donc...

Bref, ne soyez pas découragé(e) par l'épreuve fatidique de la "professionnalisation" d'un diplôme. Ancien scientifique, j'ai constamment opté pour des études terre à terre à vocation professionnelle... et j'en suis revenu. Me voici donc de nouveau étudiant en lettres... à 37 ans cette fois.

Si quelqu'un(e) peut nous répondre... merci beaucoup !

À Bientôt,
CHL

4 (Édité par Allann 21/02/2012 à 21:14)

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Ce que Varney (qui est prof de philo il me semble) essaie de dire, c'est que si on n'est pas un minimum intéressé par la recherche où l'enseignement, il ne faut pas aller en master de philo dont les principaux débouchés sont  justement .... suspense....l'enseignement et la recherche. Il ne dénigre pas la philo et les lettres, il met simplement LPS en face de certaines réalités du monde du travail. Il est certain que si elle/il ne veut pas enseigner, il vaut mieux qu'elle/il fasse quelque chose d'autre à côté d'un master de philosophie, si elle/il veut trouver un emploi plus tard.

5 (Édité par coolhandluke 21/02/2012 à 21:24)

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Bonsoir.

Entendu, mais ce qui me semble un peu gros, c'est que certains en viennent à maquiller leur CV pour cacher qu'ils sont philosophes ! Quel monde de dingues !
Moi j'ai un CV de scientifique et je ne trouve pas d'emploi dans l'édition (je tente depuis des années une reconversion, ras-le-bol de l'industrie), d'où ma reprise d'études en philo. Comprenez mon désarroi !

Merci à vous et bonne soirée.

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Je ne veux pas vous décourager mais ce n'est pas des études en philo qui vous donneront d'avantage accès au monde de l'édition :s .

7 (Édité par coolhandluke 21/02/2012 à 22:53)

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Il suffit de consulter les offres d'emploi, ce que je fais depuis cinq ans tous les deux jours : ce milieu demande systématiquement un diplôme de sciences humaines, niveau licence ou mieux encore niveau master, quel qu'il soit, ils s'en moquent : ce n'est qu'un sésame.
Tout est comme ça aujourd'hui en France : on se moque pas mal du contenu, il faut faire rentrer des gens dans des cases. Et à l'heure actuelle, avec une licence en conception mécanique, on ne prend même pas la peine de lire ma lettre de motivation.  roll

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

@coolhandluke

Si c'était si simple !

9

Master philosophie politique et éthique / Paris IV

Non, bien sûr, il faut aussi tisser un réseau de connaissances, et je m'y emploie depuis cinq ans.
Ça aussi c'est devenu une constante dans le système français !
Que d'efforts à fournir, en définitive, lorsqu'on n'est pas du sérail !  big_smile