1

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Bonjour à tous,

Je suis en première année de licence de lettres classiques et le souci est que je suis actuellement très en retard sur le programme et les cours, je n'ai pas encore acquis les bases et je me sens débordée, je ne sais plus comment faire et me pose la question s'il est toujours possible de se "rattraper" à ce stade pour les examens de janvier? A cela s'ajoute évidemment au fur et à mesure les nouveaux cours, alors je me dis que même si je "rattrape" les premiers cours convenablement, comment faire pour les cours suivants du premier semestre et ainsi de suite?

Je vous remercie par avance de votre aide, avis ou expériences.

2

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Bonsoir Alice,

Il n'est pas l'heure de vous demander si vous pouvez rattraper votre retard.
De fait, vous devez le rattraper (et je vous rassure - avec un peu d'organisation - c'est faisable).
Etudiez en priorité les nouveaux cours - faute de quoi vous perdrez le fil et tomberez dans un cercle vicieux.
Prévoyez en outre de consacrer x temps à vos anciens cours tous les jours. Afin de ne pas vous sentir submergée, établissez un planning sur le court terme que vous vous efforcerez de tenir : il vaut mieux procéder par étape sinon on n'arrive jamais au sommet de la montagne... Je vous conseille également d'établir une liste des priorités : il faut cibler ce qui est utile/nécessaire. Par exemple, il n'est pas utile d'apprendre par coeur maintes citations ; il vaut mieux en sélectionner quelques-unes et vous interroger sur ce choix. Quoi qu'il en soit, ne paniquez pas et dites-vous que votre "retard" vous permettra d'affiner votre méthode de travail. Il paraît que l'on travaille mieux dans l'urgence... urgence relative, car l'échéance est ici dans deux mois, et par conséquent, rien n'est perdu.

Bon courage !

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Il faut aussi bien sûr savoir ce qui a provoqué ce retard pour qu'il ne se répète pas : temps, méthode...

4

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Je remercie les très bons conseils de quomihiabis.

Je trouve intelligent d'étudier en priorité les nouveaux cours, et de me consacrer aux "anciens" en parallèle tous les jours, je n'y aurais jamais pensé. Merci,
Cela m'aide beaucoup, même si cela va être dur pour moi, mais cela dépendra de moi je pense et il est également vrai, Anne, que certaines choses ont provoqué le retard

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Et se remettre en question, par ailleurs. Ne pas suivre en L1 ne présage rien de bon pour la suite.

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Sauf si le motif du retard n'existe plus, S.
Autre conseil qui n'a pas été donné : le travail en (petit) groupe. On travaille chacun de son côté et une fois par semaine on fait un point ensemble, comparaison des devoirs, points non compris... Cela peut s'appliquer aux nouveaux cours, ou aux révisions.

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

S. a écrit :

Et se remettre en question, par ailleurs. Ne pas suivre en L1 ne présage rien de bon pour la suite.

Toujours si agréable et si encourageant !  roll

On peut aussi demander à des amis de confiance, plus à l'aise avec les cours, de refaire eux-mêmes en quelques heures le cours, d'expliquer l'essentiel car dans l'urgence on ne voit plus toujours ce qui est nécessaire d'acquérir tout de suite et ce que l'on peut se permettre de revoir plus tard. Il suffit parfois qu'un autre provoque le déclic pour que l'essentiel à retenir devienne évident pour l'élève en difficulté. Les étudiants ont une façon bien à eux de s'approprier le cours, d'en parler même avec un humour qui fait souvent mieux retenir les points difficiles.

Bon courage : deux mois c'est tout à fait jouable !

8 (Édité par Jeanne-Héloïse 14/11/2011 à 11:18)

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

S. a écrit :

Et se remettre en question, par ailleurs. Ne pas suivre en L1 ne présage rien de bon pour la suite.

Pouvez-vous me dire l'intérêt que vous trouvez à désespérer des personnes qui font la démarche (pas toujours facile) de venir demander de l'aide ? (d'autant que des débuts difficiles, surtout s'ils ont une cause conjoncturelle, ne présagent rien du tout, pas plus que des débuts flamboyants d'ailleurs : du haut de mes 45 ans, je puis vous dire que j'ai vu autour de moi des gens brillants et très organisés, au parcours sans faute en apparence, s'effondrer au cours de leurs études ou plus tard, pendant leur carrière...)

Alice, sur le fond, je m'associe bien sûr aux autres avis exprimés : rien n'est (jamais) perdu. D'autant que les partiels à l'université sont des examens et non des concours (il faut donc se hisser au niveau de l'examen, et non au niveau des meilleurs étudiants, du moins pour l'instant). Bien réfléchir aux causes du retard et de cette désorganisation aussi pour y remédier, et... retrousser ses manches. Attention quand même à l'idée de travailler à plusieurs (je dirais surtout en binôme, car être trop nombreux ne faciliterait rien) : elle est bonne à condition d'être sûre de tomber sur la/les bonnes personnes (et ce n'est pas évident de la/les trouver dans un délai assez court)... Ce peut être à mon avis une (bonne) solution transitoire, mais il faut aussi apprendre à travailler seul(e) et à ne compter que sur soi.

9 (Édité par S. 15/11/2011 à 20:33)

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Vous avez une étrange conception de la remise en question. Anne345 a ajouté la nuance qui manquait à mon intervention, et je l'en remercie. Pour le reste...

10 (Édité par Jeanne-Héloïse 16/11/2011 à 06:58)

Licence de lettres classiques - Retard sur mes cours

Soit, si vous pensez avoir aidé Alice. Polo et moi avons dû mal interpréter votre réponse wink D'ailleurs, je me garderai d'interpréter votre "Pour le reste..."  big_smile
Plus sérieusement, il était important de répondre à Alice. Son cas n'est pas isolé : à la fac, on parle de 80% des étudiants en échec la 1ère année, dans certaines filières (certes, sans doute beaucoup de "touristes" et de "faux étudiants" parmi eux, mais tout de même...). Elle, au moins, a la volonté de s'en sortir.