1

La connaissance du passé est-elle toujours utile ?

salut a vous tous ! je suis nouvelle ici et j'aurais besoin d'aides et d'avis pour une dissertation de philosophie.

Le sujet est : " la conaissance du passé est-elle toujours utile"

Mon plan est :

I) UTILE POUR LA SOCIETE
ici je cite Bergson qui pour lui le passé sert à inventer plus, donc à progresser
je cite aussi Arendt qui pour elle, l'histoire permet de donner une leçon pour ne pas recommencer les même erreurs.

II) UTILE POUR L INDIVIDU
je cite Freud qui montre que si le patient ne prend conscience de son passé, il est bloqué car ne peut se comprendre et donc ne peut avancer

III) REMISE EN QUESTION DE CETTE CONNAISSANCE
je cite Nietzsche qui critique l'histoire car pour lui, c'est une connaissance morte qui n'est touné que vers le passé car l'homme fait de l'histoire un monument et donc ca ne peut servir le présent et l'avenir
puis je met en évidence que pour connaitre vraiment le passé il faut que celui ci soit relater avec objectivité.


je sais qu'il me manque des idées et je trouve mon plan un peu bancal... 
donc si quelqu'un se sent capable de m'aider et en a la volonté, un grand merci.
bonne journée à vous.

La connaissance du passé est-elle toujours utile ?

A mon avis, le souci majeur de ton plan est dans l'articulation des deux premières parties ; rares sont les professeurs de philosophie qui apprécient les plans thématiques. Bref, en faisant une typologie des domaines où la connaissance du passé est utile tu perds un peu de l'universalité du concept.

Pourquoi ne pas associer tes deux premières parties, faire de ta troisième partie ta deuxième partie puis faire une troisième partie en montrant que ce n'est pas l'utilité de la connaissance du passé qui en fait la valeur (mais dans l'enrichissement de notre propre humanité, par la conscience du temps ...).

Sur le plan méthodologique, fais aussi attention avec les références ; dans chaque partie, il vaut mieux aller de l'argument (ce qui appuie ta thèse) vers la référence qui l'illustre (plutôt que l'inverse). Un plan (parties et sous-parties) doit tenir tout seul sans aucune référence (même si tu t'es inspiré de tel ou tel auteur pour construire ton plan).

Nietzsche a une pensée plus nuancée sur la fonction de l'histoire ; tu peux jeter un coup d'oeil à la Seconde considération inactuelle, par exemple ici :

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/f … tuelle.pdf

Tu peux la lire en diagonale, puis chercher les occurrences des termes "utile" "inutile" etc...