1

"Désert lavandier" : oxymore ?

Bonjour, dans une explication de texte, je crois avoir trouvé un oxymore mais je n'en suis pas sûr.

Voilà le passage du texte : "Un débris de hameau, à mi-chemin entre la plaine où ronfle la vie tumultueuse des batteuses à vapeur et le grand désert lavandier, le pays du vent, à l'ombre froide des monts de Lure." (Colline, Jean Giono)

D'après moi, "désert lavandier" est un oxymore car un désert symbolise le vide infini mais la lavande est pourtant présente. Cela montre qu'il décrit bien un paysage provençal où les champs de lavande sont très nombreux. Il veut décrire le paysage de manière à ce que le lecteur s'imprègne de l'atmosphère de Provence.

Merci de bien vouloir m'éclairer, et si possible de m'aider à trouver une meilleure explication si c'est bien un oxymore (et également d'expliquer si ça n'en ai pas un).

"Désert lavandier" : oxymore ?

Bonjour.

Le mot "désert" ne désigne pas forcément une étendue aride sans plantes, mais aussi une vaste région sans habitants ni trace de vie humaine, ou du moins très peu peuplée, sans agglomérations. De plus, la lavande peut aussi pousser naturellement, et pas seulement dans des champs cultivés. C'est pourquoi dans le rapprochement des mots "désert" et "lavandier" j'ai du mal à voir un véritable oxymore, comme cela aurait été le cas, par exemple, avec "désert surpeuplé" !

"Désert lavandier" : oxymore ?

Tout juste une antithèse?