Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?
J'ai fait des recherches avec Google mais je n'ai pas trouvé, j'aimerais donc avoir quelques éclaircissements quant à cette question.
J'ai lu les Fleurs du Mal donc j'ai déjà une petite idée, mais j'aimerais avoir un avis en connaissance de ce qu'on sait réellement de Baudelaire par rapport à Dieu.
Merci d'avance.
Mage94

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Très complexe ! Le père de Baudelaire était un prêtre, non pas défroqué comme on le croit mais "jureur" À la Révolution, les prêtres ont été persécutés, et pour sauver leur peau beaucoup ont prêté serment à la République et ont été ainsi sécularisés. On peut donc accorder au père de Baudelaire des "circonstances atténuantes" (d'autant que de nombreux abbés n'avaient pas une chaste vie exemplaire ;-)
Caroline sa mère et Mariette étaient de pieuses femmes, et le souvenir des ors et des beautés du culte a imprégné le jeune enfant. On en voit les traces dans les poèmes à Appollonie. La perte du père, le remariage de sa mère à un âge où l'enfant considère celle-ci comme son bien unique... cocktail explosif qui a donné cette division entre aspirations vers le sublime dans le mal ou dans le bien.

3

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

"st Pierre a renié Jésus..il a bien fait...

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Merci pour ces éclaircissements Léah !

5

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Bonjour Mage,

En complément de Léah, j'aimerais préciser certains points :
Baudelaire n'est pas catholique (il ne croit pas au salut ni à la miséricorde), il a même versé dans le satanisme comme plusieurs artistes de son temps.
C'est un révolté qui défie Dieu, veut le concurrencer. Le poète a pour vocation de recréer un monde mal fait.
La religion est une affaire d'esthète, Baudelaire apprécie le decorum, les parfums capiteux de l'encens, des plaisirs rares et surannés.
Mais il se voit comme d'autres romantiques maudit, expulsé du paradis. Dieu existe comme juge hautain, éloigné, impassible devant les souffrances des hommes.
Pour Baudelaire la religion est synonyme de faute, de condamnation, de morale, de réprobation, de péché, il parle de sa "religion travestie". Pour lui, il n'y a pas de salut.
Voilà ce qui paraît dans sa poésie, mais que se passe-t-il réellement dans son âme ? Il est certain que Baudelaire prend la pose du dandy, en rajoute dans sa haine des mesquineries bourgeoises bien-pensantes.
Ce qui demeure est une angoisse bien réelle, une souffrance métaphysique, le "spleen" torturant, une insatisfaction profonde qui conduit le poète au mysticisme, à sacraliser l'Art.

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Catho, peut-être pas, mais profondément religieux. Chaque soir il faisait une prière "à mon père, à Poe et à Mariette" comme intercesseurs. Le rôle maternel de La servante au grand cœur, de cette âme pieuse a beaucoup compté pour le poëte.

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

est ce que Baudelaire a écrit des poèmes sur la religion ?

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Tous les poèmes de Baudelaire sont dans le recueil des Fleurs du mal (sauf quelques poèmes de jeunesse dans lesquels il n'est pas question de religion)

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

A la fin de sa vie, en Belgique, il se disait catholique et plus que jamais. Mais il est possibles que ce soit par haine des belges libre penseurs. Il priait (voir Hygiène), il est allé à la messe de Noel. Son satanisme prétendu est très paradoxal. Il pensait que la plus grande ruse du diable est de faire croire qu'il n'existait pas. En exaltant Satan, le mal, la notion de péché, il donnait voix à la notion d'Esprit ("l'Esprit est plus vivant que la matière"). Dans une lettre à sa mère, en colère parce que l'abbé Cardine avait brûlé les Paradis artificiels qu'il lui avait envoyé, il écrit que d'un certain point de vue, nul n'est plus catholique que le diable. Il pensait contre Victor Hugo que Satan n'aura pas de fin; que la lutte entre le diable et le bon Dieu était éternelle. Affirmer que le diable allait disparaitre lui semblait un péché, une offense à Dieu car s'était contraire au dogme du péché originel.
Enfin, pour clarifier ses positions théologique qui peuvent paraitre confuses:
- Il n'était pas très convaincu de l'existence de Dieu.
- Mais il avait l'expérience du péché.
- Il avait le sentiment que le péché dépassait l'individu et provenait d'une force extérieure et méchante, le démon (voir une lettre à Flaubert à propos des paradis artificiels).
- Reconnaissant en lui une aspiration vers l'idéal et le bien, il affirmait une "double postulation": aspiration vers le mal, diabolique et aspiration vers le bien, divine.
- Il pensait que le mal suprême était d'ignorer la lutte du bien et du mal.
- En se faisant l'archétype du mal, il pensait que peut-être, indirectement, il servait le bien, puisqu'il ramenait son époque matérialiste à des questionnement spirituels et religieux.
- Il assumait le fait que peut-être, le champ de bataille de Dieu et du Diable était l'imagination humaine. Mais selon lui, c'est l'imagination qui gouverne le monde. "Dieu est le seul être qui pour régner n'a pas besoin d'exister". Ce n'était pas pour lui une objection.
- Il se disait catholique, mais son catholicisme était très personnel, "très suspect", comme d'ailleurs celui de Joseph de Maistre qu'il admirait. Il pensait que dans la providence divine, le Diable joue largement sa part... et que c'est très bien comme ça !

10

Quelle est la position de Baudelaire par rapport à Dieu ?

Et la position de Baudelaire par rapport aux autres?
Aucun texte sur Baudelaire, recherché aussi avec google, ne mentionne son rapport avec les gens..
J'ai aussi lu les Fleurs du Mal, j'ai aussi une idée là-dessus(avec la "passante" et les "petites vieilles").
Merci de répondre promptement (oral blanc demain et il ne me manque plus qu'à régler cette question) !