Différence entre peur et crainte

Bonsoir à toutes et à tous,
quelle est la différence entre peur et crainte ?

Merci d'avance.

Différence entre peur et crainte

Avec la crainte, on est davantage dans l'irascible, tandis que la peur est plutôt ancrée dans le concupiscible.

Différence entre peur et crainte

Bonsoir Sullyvan, Merci  de votre réponse. En même temps, j'ai trouvé quelque réponses sur Internet, je pense que je comprendre mieux la différence:

La peur est une manifestation de notre instinct fondamental de conservation. C'est une réaction à une menace contre notre vie, la réponse à un danger réel ou présumé : du danger le plus grand qui est celui de la mort aux dangers particuliers qui menacent notre tranquillité, notre sécurité physique ou notre monde affectif.
La crainte, c’est la crainte de Dieu. Elle est très différente de la peur. La crainte de Dieu est une chose que l'on doit apprendre : « Venez, mes fils, écoutez-moi, dit un psaume, que je vous enseigne la crainte du Seigneur ». Il n'est pas nécessaire en revanche d'apprendre la peur à l'école ; elle apparaît à l'improviste face au danger ; les choses se chargent elles-mêmes de nous inspirer la peur.

4

Différence entre peur et crainte

"L'angoisse attend le danger auquel elle croit se préparer. La peur suppose une source connue à sa crainte. L'effroi est lié à la surprise. Le mystère surgit quand, à l'effroi, vient s'ajouter la fascination. Pour qu'il y ait fascination, il faut qu'il y ait la présence d'un fascinus."

"Effroi est le signe du fantasme"

Le sexe et l'effroi, Quignard.

Différence entre peur et crainte

N'y aurait-il pas aussi un sous-jacent d'admiration dans la crainte ?
Les différences fondamentales me semblent que la crainte est médiate et se rapproche d'une réflexion (parfois influencée) sur le rapport dominant/dominé avec l'Autre (qui peut être Dieu dans un certain contexte), tandis que la peur est immédiate (le fruit de notre imagination à la limite) et se rapproche d'un sentiment. L'exemple qui me viendrait à l'esprit est qu'un fou ou un ignorant ne craint rien mais peut prendre peur.

J'avoue humblement ne pas connaître les mots qu'a écrit Sullyvan, mais après les avoir cherché, il t'offre certainement une réponse bien plus complète que la mienne.
J'aimerais bien lui émettre la réflexion que j'ai d'ailleurs eu sur ton sujet, pensant que la religion change nos peurs en craintes afin qu'on puisse raisonner et appréhender celles-ci.

(Mais je ne sais pas s'il est autorisé de parler religion dans ce forum. Désolé.)

Différence entre peur et crainte

Les différences fondamentales me semblent que la crainte est médiate et se rapproche d'une réflexion (parfois influencée) sur le rapport dominant/dominé avec l'Autre (qui peut être Dieu dans un certain contexte), tandis que la peur est immédiate (le fruit de notre imagination à la limite) et se rapproche d'un sentiment. L'exemple qui me viendrait à l'esprit est qu'un fou ou un ignorant ne craint rien mais peut prendre peur.

Je rejoins assez cette analyse de Shiguy.

Généralement, la peur est plus viscérale, plus irraisonnée que la crainte.
Quelque chose d'instinctif. Elle n'est pas fondée sur la réflexion.
On peut avoir soudain peur de quelque chose dont on n'avait pas idée avant.

La crainte, elle, peut être davantage raisonnée, réfléchie, argumentée...
Elle est plutôt fondée sur une idée préconçue.
On craint à l'avance ce dont on a déjà eu peur, ce qu'on suppose pouvoir être menaçant, ou ce qu'on nous a appris à considérer comme menaçant.