Le trait d'union

Bonjour,

Est-ce que dans cette phrase je dois utiliser un trait d'union?
Quand je dois l'utiliser?
Merci d'avance

Nous la montreras-tu ta robe?

Le trait d'union

En effet, l'inversion sujet-verbe liée à la modalité d'énonciation interrogative rend obligatoire la présence d'un trait d'union. Sans la faute de conjugaison sur le verbe "montrer", ta phrase serait à peu près correcte  : il y a un autre problème dans ta phrase qui tient à la dislocation à droite du syntagme nominal "ta robe" ; le pronom personnel clitique "la" occupe la fonction de COD du verbe "montrer" (sujet = tu, objet = la, verbe "montrer", bivalent, est saturé), ce même pronom annonce par cataphore le syntagme nominal "ta robe", qui doit alors être détaché par une virgule, ce qui donne :
Nous la montreras-tu, ta robe ?

Mais ce n'est pas très élégant ; mieux vaut éviter la dislocation et écrire :
Nous montreras-tu ta robe ?

Le trait d'union

Bonjour.

Oui, il y a toujours un trait d'union entre le verbe et le pronom sujet
quand celui-ci est inversé et suit le verbe (dans une phrase interrogative directe notamment) :

Quand je dois dois-je l'utiliser ?

Comprennent-elles  ?

Comment faisons-nous ?

Viendrez-vous demain ?

Nous la montreras-tu, ta robe ?

Avec les sujets il, elle, on, on intercale même un -t- entre deux traits d'union
si le verbe ne se termine pas déjà par un t ou par un d :

Il vient → Vient-il ?
Elle répond → Répond-elle ?

Mais :

Il chante → Chante-t-il ?
On va... → Va-t-on... ?

Le trait d'union

Mais entre nous et la il n'y pas de trait d'union?

Le trait d'union

Pas ici, car le pronom conjoint "la" est avant le verbe.

Il y a un trait d'union entre le verbe et le pronom conjoint complément
quand celui-ci suit le verbe, ce qui ne se produit qu'au mode impératif
(mode exprimant un ordre, et dans lequel le pronom sujet n'est pas exprimé) :

Montre-la, ta robe !
Fais-les, tes devoirs !

Cependant, quand on a un impératif à la forme négative,
le pronom complément se place tout de même avant le verbe...
Et là, bien sûr, sans trait d'union :

Ne la montre pas.
Ne les fais pas.

Un peu compliqué, c'est vrai !

Le trait d'union

Ufff, merci beaucoup. Je préfère être sûre avant l'examen.:)

Le trait d'union

Foedor a écrit : Nous la montreras-tu, ta robe ?
Mais ce n'est pas très élégant ; mieux vaut éviter la dislocation et écrire :
Nous montreras-tu ta robe ?

La dislocation n'est pas forcément une inélégance.
Elle apporte une nuance de sens
en créant un effet d'insistance.
Elle a une valeur expressive certaine.
La phrase disloquée est moins "plate" que l'autre, plus rythmée aussi.

Le trait d'union

En effet, la dislocation est avant tout une forme de mise en valeur thématisante, mais elle est associée au français dit avancé, d'où mon jugement, qui était, c'est vrai, un peu rapide.

Le trait d'union

elle est associée au français dit avancé, d'où mon jugement

Je ne saisis pas bien ce qu'est le français "dit avancé"...
Ce français-là serait donc moins élégant ? smile

10

Le trait d'union

Bonjour,

Je corrige mes textes avec le logiciel antidote, qui n'est pas parfait mais qui en élimine quand même 80% (tout en en rajoutant 10% par ailleurs) et ledit logiciel me fait toujours douter sur l'emploi du trait d'union.

Par exemple :
- outre mesure ou outre-mesure ?
- quasi maladif ou quasi-maladif ?
- auto hypnose ou autohypnose ou auto-hypnose ?

Bref, quelle est la règle ?