1

Fonction du poète dans trois textes

Bonjour, je dois donner l'idée directrices des trois textes suivant, pourriez vous me dire si les sens que j'ai dégager pour chaque extrait sont justes et me donner d'autre pistes? Voici les trois texte:

Arthur Rimbaud — Correspondance

Lettre du Voyant, 1871

Je dis qu’il faut être voyant, se faire voyant.

Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie ; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences. Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand criminel, le grand maudit, — et le suprême Savant — Car il arrive à l’inconnu ! Puisqu’il a cultivé son âme, déjà riche, plus qu’aucun ! Il arrive à l’inconnu, et quand, affolé, il finirait par perdre l’intelligence de ses visions, il les a vues ! Qu’il crève dans son bondissement par les choses inouïes et innombrables : viendront d’autres horribles travailleurs ; ils commenceront par les horizons où l’autre s’est affaissé !

Donc, pour ce texte j'ai réfléchis et je pense que le rôle du poète est de dépassé les apparences, les habitudes, trouver un autre sens ésostérique et lorsqu'il le trouve celui ci lui est fatal. Il laisse donc un autre poète prendre la succesion de son travail . Il a un besoin de créer la nouveauté et d'aller vers l'inconnu.

MALLARME Sur l'évolution littéraire (1891)

La contemplation de objets, l'image s'envolant des rêveries suscitées par eux, sont le chant : les Parnassiens, eux, prennent la chose entièrement et la montrent : par là ils manquent de mystère ; ils retirent aux esprits cette joie délicieuse de croire qu'ils créent. Nommer un objet, c'est supprimer les trois quarts de la jouissance du poëme qui est faite de deviner peu à peu : suggérer, voilà le rêve. C'est le parfait usage de ce mystère qui constitue le symbole : évoquer petit à petit un objet pour montrer un état d'âme, ou, inversement, choisir un objet et en dégager un état d'âme, par une série de déchiffrements.
- Nous approchons ici, dis-je au maître, d'une grosse objection que j'avais à vous faire... L'obscurité !
- C'est, en effet, également dangereux, me répondit-il, soit que l'obscurité vienne de l'insuffisance du lecteur, ou de celle du poëte... mais c'est tricher que d'éluder ce travail. Que si un être d'une intelligence moyenne, et d'une préparation littéraire insuffisante, ouvre par hasard un livre ainsi fait et prétend en jouir, il y a malentendu, il faut remettre les choses à leur place. Il doit y avoir toujours une énigme en poésie, et c'est le but de la littérature, - il n'y en a pas d'autres - d'évoquer les objets.

Le sens que j'ai dégagé est le poète doit suggérer un objet de manière à ce que le lecteur par un chemin cerné par le poète, le lecteur donne libre cours à son imagination, et renssente un sentiment personnel. Il doit laisser au lecteur une liberté de créer et pour cela ne faire sue des allusions.

ELUARD Donner à voir

Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. Les poèmes ont toujours de grandes marges blanches, de grandes marges de silence où la mémoire ardente se consume pour recréer un délire sans passé. Leur principale qualité est non pas d’évoquer, mais d’inspirer. Tant de poèmes d’amour sans objet réuniront, un beau jour, des amants. On rêve sur un poème comme on rêve sur un être.

J'ai dégagé le sens suivant: le poète est surhumain, presque divin , supérieur à l'homme, mais lui propose une base de réflexion, une soucre d'inspiration, afin d'avaoir une réflexion sur tout ce qu'il possède.

Merci d'avance pour votre aide

2

Fonction du poète dans trois textes

Bonjour,

Le poète est celui qui porte un regard nouveau sur le monde, celui qui ouvre de nouvelles voies de connaissance (par l'intuition et non la raison), celui qui révèle (ou plutôt suggère) le mystère des choses. Le poète est celui qui substitue une approche magique à la pratique réaliste (descriptive) ou scientifique (explicative).