Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Bonjour,

Voici le court extrait de cet acte :

Victor Hugo : Ruy Blas (1838), acte II, scène 2.

[La reine d'Espagne, dont le mari passe de longues journées à la chasse, est seule, inquiète de la haine que lui porte Don Salluste, un noble qu'elle a écarté de la Cour, et émue par les billets que lui dépose chaque soir un inconnu, Ruy Blas.]

LA REINE :
[…] Qui que tu sois, ô jeune homme inconnu
Toi qui, me voyant seule et loin de ce qui m'aime,
Sans rien me demander, sans rien espérer même,
Viens à moi, sans compter les périls où tu cours;
Toi qui verses ton sang, toi qui risques tes jours
Pour donner une fleur à la reine d'Espagne;
Qui que tu sois, ami dont l'ombre m'accompagne,
Puisque mon cœur subit une inflexible loi,
Sois aimé par ta mère et sois béni par moi !
(Vivement et portant la main à son cœur.)
– Oh ! Sa lettre me brûle !
Retombant dans sa rêverie.
                                   Et l'autre ! L'implacable
Don Salluste ! Le sort me protège et m'accable.
En même temps qu'un ange, un spectre affreux me suit;
- Et, sans les voir, je sens s'agiter dans ma nuit,
Pour m'amener peut-être à quelque instant suprême,
Un homme qui me hait près d'un homme qui m'aime.
L'un me sauvera-t-il de l'autre ? Je ne sais.
Hélas ! Mon destin flotte à deux vents opposés.
Que c'est faible, une reine, et que c'est peu de chose !
Prions.
(Elle s'agenouille devant la madone.)
             – Secourez-moi, madame ! Car je n'ose
Élever mon regard jusqu'à vous !
(Elle s'interrompt.)
                                               – Ô mon Dieu !
La dentelle, la fleur, la lettre, c'est du feu !
(Elle met la main dans sa poitrine et en arrache une lettre froissée, un bouquet desséché de petites fleurs bleues et un morceau de dentelle taché de sang qu'elle jette sur la table; puis elle retombe à genoux.)
Vierge, astre de la mer ! Vierge, espoir du martyre !
- Aidez-moi ! –
(S'interrompant.)
                   Cette lettre !
(Se tournant à demi vers la table.)
                                       Elle est là qui m'attire.
(S'agenouillant de nouveau.)
Je ne veux plus la lire ! – ô reine de douceur !
Vous qu'à tout affligé Jésus donne pour sœur !
Venez, je vous appelle ! –
(Elle se lève, fait quelques pas vers la table, puis s'arrête, puis enfin se précipite sur la lettre, comme cédant à une attraction irrésistible.)
                                     Oui, je vais la relire
Une dernière fois ! Après, je la déchire !
(Avec un sourire triste.)
Hélas ! Depuis un mois je dis toujours cela.
Elle déplie la lettre résolument et lit.
" Madame, sous vos pieds, dans l'ombre, un homme est là
" Qui vous aime, perdu dans la nuit qui le voile;
" Qui souffre, ver de terre amoureux d'une étoile;
" Qui pour vous donnera son âme, s'il le faut;
- " Et qui se meurt en bas quand vous brillez en haut."
(Elle pose la lettre sur la table.)
Quand l'âme a soif, il faut qu'elle se désaltère,
Fût-ce dans du poison !
(Elle remet la lettre et la dentelle dans sa poitrine.)
                               Je n'ai rien sur la terre.
Mais enfin il faut bien que j'aime quelqu'un, moi !
Oh ! s'il avait voulu, j'aurais aimé le roi.
Mais il me laisse ainsi – seule – d'amour privée.
(La grande porte s'ouvre à deux battants. Entre un huissier de chambre, en grand costume.)
L'HUISSIER, à haute voix
– Une lettre du roi !
LA REINE, comme réveillée en sursaut, avec un cri de joie.
                       Du roi ! je suis sauvée !

[L'huissier apporte un bref billet que le roi a dicté pour son épouse à Ruy Blas, dans lequel il dit qu'il a tué six loups : déception cruelle de la reine, qui espérait un mot de tendresse.]

Le registre est : tragique (corrigez-moi si c'est faux).

Je voulais savoir, qu'est-ce qui le distingue d'une scène de tragédie classique ?

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Le et les MOUVEMENTs ; les sentiments secrets bref l'AMOUR

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Je ne suis pas calé sur le sujet, mais d'après tes dires l'amour n'est pas quelque chose de courant oO?

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Sourires... c'est pas tout-à-fait la même chose avec Totor que avec Corneille

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Bonjour, je dois faire la lecture analytique de ce passage. Sur ma feuille de cours il est écrit "les libertés prises avec la forme et la métrique". Sauf que je ne m'y connait pas vraiment en poésie  mad. Quelqu'un pourrait donner un exemple d'une de ces 'libertés'?
Car pour l'instant je n'ai  pas relevé grand chose : les enjambements, les antithèses ("protège et m'accable"), la violence de l'amour (classique), analogies... Je ne sais pas du tout comment interpréter les mouvements du personnage (une espèce de folie? ).
Merci de m'aider   smile

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

La métrique c'est uniquement ce qui concerne les vers en effet, les enjambements en font partie, de ces libertés, mais il y a aussi les coupes (traditionnellement l'alex est coupé à l'hémistiche -6/6- mais là comment sont-ils coupés ? il y a de très nombreux exemples   smile

7

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Bonjour à tous,

Notre professeur de français nous a donné un plan détaillé sur Ruy Blas à faire.
J'aimerais avoir quelques idées pour pouvoir le faire. Le sujet doit se porter sur le monologue de la reine. Merci.

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

8

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Bonjour tout le monde je suis nouveau sur le forum et j'ai des conseils à vous demander.

J'ai consulté les topics concernant ce sujet il y en avait deux mais aucun n'y répondait réellement, c'est pourquoi j'en ouvre un nouveau.

J'ai un commentaire composé à faire sur la scène 2 de l'acte II de la pièce de Victor Hugo, Ruy Blas. C'est la scène du monologue de la reine.

J'y suis depuis deux jours et les seuls axes qu j'ai pu trouver sont :
   1) la reine est dans ses pensées.
   2) elle revient parfois à la réalité.

Ces axes me semblent très insuffisants pour un commentaire alors je voudrais savoir si vous connaissez un site comportant un corrigé (mais j'ai déjà pas mal cherché) où si vous avez d'autres axes à me proposer.

9 (Édité par Muriel 21/06/2011 à 16:31)

Hugo, Ruy Blas, acte II, scène 2

Hey!
A la question comment s'exprime ici la reconnaissance, que faut il répondre?
La reine, frustrée, surprise etc puis Ruy Blas. Il faut donner leur caractéristiques ?  hmm
Merci beaucoup!

Où est le texte ?
La version numérique de votre texte est peut-être disponible sur Internet. Avez-vous vérifié ?
Si vous trouvez le texte, recopiez-le dans votre message.