31

Questions sur le latin en hypokhâgne

(Ceci dit c'est normal, puisqu'on côtoie les mêmes profs de langues anciennes tongue)

Questions sur le latin en hypokhâgne

Oui, ma professeure de grec l'an dernier disait aussi la même chose, sans doute pour rassurer ceux qui n'avaient effectivement rien fait à l'avance. Dans tous les cas, ce n'est en rien obligatoire de s'avancer, le cours commence sans aucune connaissance présupposée.

Ceci dit, c'est un fait qu'il y a une proportion non négligeable (dans mon cas, c'était un cinquième ou un quart de la classe au début de l'année) d'élèves qui ont déjà des connaissances en grec (soit qu'ils aient étudié le grec jusqu'en terminale mais jugent leur niveau insuffisant, soit qu'ils aient arrêté le grec en cours d'études, soit qu'ils soient autodidactes, soit qu'ils en aient fait pendant l'été). Et ce sont ceux-là qui constituaient une bonne part de la tête de classe... avoir une avance, même légère, sur le cours permet de mieux le saisir et d'en profiter plus pleinement, et évite d'être noyé dès le début (où l'on aborde nécessairement un grand nombre de points d'un coup). Sachant que la matière est plutôt sélective (le cours a commencé à 45 élèves, rapidement décru, et continué à décroître tout au long de l'année, car il maintenait un rythme soutenu, pour finir à une petite quinzaine d'étudiants), ça n'est pas forcément superflu à mon sens. Il est possible de s'avancer raisonnablement sans risquer de trop grosses méprises (ne serait-ce que l'alphabet et la prononciation, éventuellement les deux premières déclinaisons et le présent de l'indicatif). A condition de recourir à des ouvrages sérieux, et très progressifs, bien évidemment (par exemple le manuel Scodel 4e, publié il y a un certain temps, qui reste une bonne référence... je m'en étais servi pour découvrir la langue en 4e, on peut progresser seul avec, sans trop de soucis). C'est d'autant plus facile lorsqu'on maîtrise déjà une autre langue ancienne.

En tout cas, ce que vous ferez pendant les vacances (puisque vous demandez de quoi vous occuper smile) doit rester avant tout un plaisir... Et concernant le grec, vous pouvez aussi (c'est sans doute tout aussi utile et absolument sans risque  wink) vous (re)plonger dans la "civilisation", en effectuant quelques lectures de grandes oeuvres de la littérature et de la philosophie grecques, en traduction, en parcourant des manuels d'histoire grecque, d'art et de mythologie par exemple. C'est très profitable, et vous en aurez sans doute moins le temps une fois engagé dans l'année scolaire.

Et puis cela dépend aussi largement des professeurs, il y a des cours qui vont plus vite que d'autres. Renseignez-vous auprès des élèves et professeurs de votre futur lycée, autant que possible. Inutile d'y passer plus de quelques semaines en tout cas, il serait hors de propos de s'y atteler maintenant (à moins que vous n'en ayez fait auparavant et seriez désireux de reprendre avec les confirmés, bien sûr).

Cordialement.

33

Questions sur le latin en hypokhâgne

Bonjour, bonsoir,

Je passe en hypokhâgne l'année prochaine et je me posais une question. J'ai continué le latin jusqu'en terminal & serai donc considérée comme latiniste "confirmée" l'année prochaine, et non débutante. Normal me direz vous, sauf que le problème, est que je considère mon niveau plus proche de celui d'un débutant que d'un confirmé. Ayant manqué la plus part des bases latines au collège, mes années de lycée furent en grande partie du par coeur. Aussi cette matière dont je me préoccupais assez peu jusqu'à maintenant, est celle qui m'inquiète presque le plus pour l'année prochaine.

Je compte donc travailler mon latin cet été pour tenter de sauver les meubles, mais néanmoins je voudrais me faire une idée, peut être qu'un élève ou professeur pourrait m'éclairer: quel est le niveau attendu en latin en première année de prépa ?  hmm

Merci d'avance !

34

Questions sur le latin en hypokhâgne

Kundemi a écrit :

J'ai continué le latin jusqu'en terminal & serai donc considérée comme latiniste "confirmée" l'année prochaine, et non débutante. Normal me direz vous, sauf que le problème, est que je considère mon niveau plus proche de celui d'un débutant que d'un confirmé. Ayant manqué la plus part des bases latines au collège, mes années de lycée furent en grande partie du par coeur. Aussi cette matière dont je me préoccupais assez peu jusqu'à maintenant, est celle qui m'inquiète presque le plus pour l'année prochaine.

Bonjour Kundemi  smile

En général, les personnes qui entrent en hypokhâgne et qui sont dans ton cas s'inscrivent en latin débutant, et personnellement je te conseille vivement de faire comme eux. Pendant mon hypokhâgne j'ai suivi le cours débutant 4h donc je ne sais pas précisément quel est le niveau exigé en confirmé, mais d'après les échos que j'ai pu avoir de la part de mes camarades de classe, en confirmé il est nécessaire d'avoir des bases solides, et le rythme est plutôt intense.

En tout cas, si tu n'as pas les bases en latin, inscris-toi en débutant sans hésiter. C'est ce que les profs de latin de mon lycée, en général, conseillent vivement en tout cas. D'ailleurs, moi qui n'ai jamais fait de latin pendant mes années collèges et lycées, en cours de latin débutant en hypokhâgne je me suis retrouvée avec le 3/4 des élèves ayant déjà fait plusieurs années de latin et voulant réacquérir les notions basiques de la langue.

Donc si tu sens que tu n'as pas un niveau assez solide dans ta langue ancienne, choisis plutôt les cours en débutant, au lieu de risquer de te noyer en confirmé...

35

Questions sur le latin en hypokhâgne

Bonjour, ou plutôt bonsoir. J’ai une question concernant le latin en hypokhâgne. Alors voila, j’ai commencé le latin en milieu de première (je suis actuellement en terminale) et bien que je me débrouille plutôt bien, je n’ai pas un niveau tellement élevé. Donc ma question : est-ce que, sous prétexte que j’aie présenté l’option latin au bac, je serais obligée de prendre le cours pour les latinistes confirmés en HK ?

36

Questions sur le latin en hypokhâgne

Je ne sais pas comment c'est dans les autres prépas, mais là où je suis c'est obligatoire, oui. Mais dans la mesure où tu n'as commencé le Latin qu'en première (c'est possible, d'ailleurs?!) je pense que tu peux négocier.

37

Questions sur le latin en hypokhâgne

Merci pour ta réponse Athenais  smile  Et non, en principe ce n’est pas possible mais nous ne sommes que quatre élèves latinistes dans mon lycée (ils étaient trois sans moi) et étant donné que je connaissais la prof et qu’elle savait que j’étais capable de rattraper les autres, elle a demandé à l’administration de faire une exception pour moi.

38

Questions sur le latin en hypokhâgne

Enfin tu auras sans doute du travail pendant l'été, ça te permettra de voir si tu as le niveau du cours confirmé smile De toute façon en khâgne, tout le monde est logé à la même enseigne, et il y a un fossé entre le niveau débutant fin d'HK et le niveau du début de KH. En tout cas, bon courage!

39

Questions sur le latin en hypokhâgne

Moi je suis en HK A/L, et j'avais fait du latin de la 5ème à la Terminale, passé le bac et tout. Mais mon niveau était très insuffisant, et ça je le savais avant d'arriver ! Pourtant, la prof de confirmé a incité tous ceux qui avaient fait latin jusqu'à la term à venir dans son cours. J'ai donc attendu d'avoir une note en version et une en thème, pas fort satisfaisantes, pour demander à quitter le cours ! Le cours de débutants m'a sauvé la vie, je me suis réconciliée avec le latin, et ça va terriblement mieux. Je recommence sur de bonnes bases et c'est ce qu'il me fallait !
Donc en théorie, pas d'angoisse à se faire pour le latin, on peut changer (jusqu'à un certain moment de l'année, par contre) de groupe ! smile