1

Question de synthèse sur l'art et les artistes dans Sarrasine de Balzac

Bonjour,
je dois présenter en classe (je suis en première) une question de synthèse sur l'art et les artistes dans Sarrasine mais j'ai vraiment du mal à trouver un plan.
J'ai relevé tout ce qui avait un rapport dans le livre mais cela me semble bien vaste.
J'ai pensé à plusieurs plans mais qui ne me semblent pas pertinents:

-Les bons aspects de l'art/L'excès de la passion artistique

-un plan inventaire : La poésie du narrateur/Le chant (Marianina/Zambinella)/La sculpture (Sarrasine/Boucharon)

-La peinture d'un milieu social/Le mode de vie des artistes/Le lien entre la présence de l'art et Balzac(qui se voulait le Rembrandt de la plume)

Qu'en pensez-vous? Auriez-vous d'autres idées?
Merci à tous.


Texte par exemple à cette adresse :
http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuv … .html#page

Question de synthèse sur l'art et les artistes dans Sarrasine de Balzac

Vous avez déjà beaucoup d'idées —je suis bêtement contente qu'un texte aussi sublime que Sarrasine soit étudié en Première et qu'il vous inspire!

Vos idées sur la représentation du milieu artiste pourraient parfaitement constituer une première partie.
"Les bons aspects de l'art/L'excès de la passion" viendraient en deuxième partie.

Je pense qu'il vaut mieux éviter l'aspect "inventaire". La multitude des arts représentés pourra former par contre une excellente accroche en introduction.

Enfin, peut-être pourriez-vous également étudier le rapport entre l'art et la vie, ou entre l'art et la nature. D'abord parce que Zambinella, c'est la nature transformée en œuvre d'art. Ensuite parce qu'on trouve dans Sarrasine la dialectique balzacienne fondamentale entre économie et dépense du désir —dialectique qu'on retrouve par exemple dans La Peau de chagrin. L'art est un moyen de dépasser la nature et de vivre plus intensément, mais conduit nécessairement à la mort. L'ambivalence de Balzac se reflète dans le personnage de Sarrasine, personnage excessif, sans compromis, sublime, forcément tragique. Sarrasine est un merveilleux artiste, qui meurt ; Zambinella est une œuvre d'art, stérile.

3

Question de synthèse sur l'art et les artistes dans Sarrasine de Balzac

Merci énormément pour votre réponse elle m'a grandement aidé! Je sais maintenant par où commencer et où aller.

Pensez-vous qu'il faudrait que je fasse référence au Chef D'oeuvre Inconnu dans la seconde partie (les excès de la passion artistique)
et est-il nécessaire que je lise La Peau De Chagrin?

Qu'entendez-vous par dialectique balzacienne fondamentale entre économie et dépense du désir? Je ne suis pas sûre d'avoir bien saisi le sens de cette phrase.

Merci encore de votre aide!

Question de synthèse sur l'art et les artistes dans Sarrasine de Balzac

Vous n'êtes pas du tout obligée de faire référence au Chef d'œuvre inconnu, mais c'est une excellente idée.

"Economie" et "dépense" ne sont pas à prendre au sens financier. La dépense, c'est l'expansion du désir, sa libre expression, jusqu'à l'excès. L'économie, c'est la mesure, la restriction de l'ambition, du désir.
Je parlais d'ambivalence de Balzac car on voit que Balzac est séduit par l'idée de dépense, qu'elle seule permet d'explorer toutes les potentialités de la vie, mais il a conscience en même temps qu'une vie placée sous le signe de la dépense est nécessairement courte.
Finalement, c'est le dilemme entre "vivre intensément une vie courte" et "vivre longtemps une vie sage"…

J'évoquais La Peau de chagrin car dans ce roman, le personnage acquiert un objet magique, la fameuse peau de chagrin (un morceau de cuir), qui lui permet de réaliser tous ses désirs, mais qui rétrécit à chaque fois qu'un désir est réalisé… Et quand la peau de chagrin rétrécira jusqu'à disparaître, le personnage mourra.
Cette lecture n'est absolument pas nécessaire pour votre exposé —mieux vaut une analyse attentive de Sarrasine, mais si vous appréciez Balzac, je vous la conseille vivement!

Sur le site Persée, vous trouvez les archives de la revue Romantisme (revue scientifique de littérature du XIXe siècle) ; le n°91 comporte une étude de France Vernier sur l'art dans Sarrasine qui pourrait vous intéresser. Voici le lien direct vers l'article :
http://www.persee.fr/web/revues/home/pr … 26_91_3068

Bonne lecture!