J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

Je pense traduire la phrase suivante :

"Unusquisque  civis  Gallorum magnum corpus  et claram virtutem  fam? accéperat ; itaque novum belli et armorum genus  timébat."

par la phrase suivante :

"Chaque citoyen avait appris le grand corps et le courage célèbre des Gaulois par la réputation ; c'est pourquoi il craignait un nouveau genre de guerre et d'armes."

Ma proposition, pour cette fin d'année 2008 est-elle à peu près juste ?

Bonnus annus vobis...

2

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

La structure simplement grammaticale est bien comprise, mais ta phrase ne veut rien dire, et tu ne sembles pas avoir compris ce que le texte latin voulait dire. Tu fais un faux sens sur "acceperat", et il faut absolument reformuler de manière plus intelligible.

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

Un coup de pouce : fama accipere : apprendre par ouï-dire

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

Merci à tous pour ce coup de main...
ce qui importait pour moi c'était de m'assurer que la structure grammaticale était juste.

Je continue à potasser et j'avance tranquillement dans mon bouquin... grâce à vous !

Bise à tout le monde ... pour la nouvelle année c'est normal !

Si vis pacem, para amorem de voluptatum (si j'ai bien compris la troisième déclinaison !!!).

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

C'est quoi ce "de" préposition suivie de l'ablatif...

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

J'ai hésité, mais j'ai pensé qu'il était possible de dire :
prépare l'amour au sujet des voluptés...
C'est un peu tiré par les cheveux ! je suis d'accord...

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

Alors de voluptatibus
mais un ablatif seul comme complément de but irait aussi.

8

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

ou pourquoi pas "ad voluptates"? (en vue de voluptés)

J'en bave des ronds de chapeau avec la troisième déclinaison !

Bravo, je n'avais pas vu l'erreur sur l'ablatif "voluptatibus" évidemment.
Que serais-je sans vous ? A peine une lueur dans l'obscurité du monde !

Voluptates, capitem fecistis amettere mihi.