Les fables paraissent rassurantes quand elles devraient nous inquiéter...

Coucou , si quelqu'un pourrait m'aider se serait vraiment gentil
je réfléchis depuis lontemps sur ce sujet et j'avoue que je n'y arrive
vraiment pas .. Donc si quelqu'un veut bien me donner un petit coup de
main ..

Il ne faut pas que je rédige , mais juste que je donne le plan détaillé du développement correspondant au sujet.
Je dois donc préciser, pour chaque partie de mon développement, en une phrase,la thèse et en une phrase les trois arguments qui soutiennent chaque thèse.

Le sujet est donc :
Un critique contemporain déclare dans son introduction aux fables de LA FONTAINE :
<< Les Fables paraissent rassurantes quand elles devraient nous inquiéter, quand elles devraient nous déranger. >>

Je dois m'aider de différents apologues et introduire des exemples dans mon plan .

Donc voilà j'espère recevoir une réponse.
Merci d'avance.
magda

Rappel : pas de travail personnel = pas d’aide.
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

2

Les fables paraissent rassurantes quand elles devraient nous inquiéter...

J'ai eu le même sujet et j'ai eu le corrigé le voila:

I) Les fables paraissent rassurante:

1: court récit imagé destiné au enfant (lu au enfant).
2: mise en scène d'animaux, ne concerne pas les humains au 1er abord.
3: se résume en quelque mots.


II) Alors qu'elles devraient nous inquiéter, nous déranger (les fables inquiète):

1: les animaux ressemblent étrangement aux hommes.
2: le caractère intemporel des situations évoqué dans les fables conduit le lecteur à s'interroger sur la nature humaine, les defauts des humains sont toujours les mêmes.
3: vocation traditionnel, délivrer un message, une morale, faire réfléchir, faire peur.


III) Il n'y a pas de fables rassurante:

1: l'enseignement n'est pas toujours expliqué, le lecteur est conduit à le trouver seul.
2: Caractère naïf, fantaisiste, narratif de la fable qui permet au message morale de mieux passer et d'être + efficace.
3: les intervention du narrateur sont là pour guider le lecteur, l'amuser par l'ironie mais en le mettant en garde par ces conseil.

Voila bon courage.

3

Les fables paraissent rassurantes quand elles devraient nous inquiéter...

J'ai mit comme intro :
La Fable comme tout apologue, voyage à travers le temps. Elle a toujours une place de lecture plaisante dans les familles. Au 17ème siècle, les fables de La Fontaine, déjà reconnues, ont toujours une place dans notre société actuelle. Les pédagogue font découvrir les fables aux enfants, qui, dès leur plus jeune âge, sont incités à les apprendre à l'école comme les plus connues "La Cigale et la Fourmi". Mais les critiques viennent remettre en question la visée pédagogique de ces fables. En effet, un critique contemporain déclare dans son introduction aux Fables de La Fontaine : " Les Fables paraissent rassurantes quand elles devraient nus inquieter quand elles devraient nous déranger ". On découvre une antithèse entre les verbes paraître et devoir : on comprend alors que la fable donne une fausse impression. Egalement l'antithèse entre "rassurantes" et "inquiétantes" nous fait comprendre que le lecteur n'a pas forcement la bonne réaction face à la fable. On peut alors s'interoger sur l'impact des fables et l'enseignement que l'on peut en tirer. Il conviendra en premier temps d'étudier les côtés rassurants de la fable et dans un second temps remettre en question cette opinion avec la déclaration du critique contemporain avant de confronter les deux caractéristiques de la fable, afin d'identifier si elles sont compatibes ou conciliables.

Un avis svp ?
Comment plan j'ai mit I) Fables Rassurantes
II) Fables Inquiétantes (Pas développé)
Mais j'aimerai de l'aide pour la conclusion svp !