1

Devenir vertueux

Bonjour,
Sujet de dissertation : "Devenir vertueux."  Ce sujet me pose problème, car la vertu a des significations si variables d'une personne à une autre, et d'une époque à une autre qu'il me parait extremement difficile de tout concilier en une dissertation...Que feriez vous comme plan ?! Et quelle définition donneriez vous au terme "vertueux" ?

Merci d'avance

Devenir vertueux

Laquelle as-tu trouvée dans un dictionnaire?

Vertus
- Morale (Platon République Livre IV)
- Cardinale
- Théologale
- Politique (Montesquieu)

Kant considère (Métaphysique des mœurs) que les fins morales sont déterminées par la doctrine de la vertue, opposée à la doctrine de droit. Les fins sont
- La perfection de soi-même
- Le bonheur d'autrui.

Devenir vertueux

Superbe sujet (mais très osé s'il s'agit d'un devoir de terminale ... ce que je ne crois pas).

Sur la vertu, définie comme disposition acquise par l'expérience répétée à choisir le meilleur (hexis proaïrétikè), relativement à soi, entre deux extrêmes, voir les textes fondamentaux d'Aristote, Ethique à Nicomaque, II, 6 et 7 et III, 14 pour l'exemple de la vertu de modération (ou tempérance, selon les trad. => sophrosunè).

N'oublie pas le devenir : s'agit-il d'un processus asymptotique, toujours à renouveler ? Ou bien d'un processus qui a un terme identifiable ?

Comment devenir vertueux ? Par l'exercice de la vertu ? Mais alors cela suppose d'être déjà un peu vertueux ... (si c'est en forgeant qu'on devient forgeron, c'est qu'il faut bien être un peu forgeron pour devenir forgeron !). Par l'enseignement d'un maître ? Mais alors, cette vertu de seconde main est critiquable : on doit être habité par la vertu, et pas seulement en imiter les apparences extérieures !

Devenir vertueux, c'est atteindre un modèle objectif, universel ? Ou bien relativité individuelle, culturelle, etc. des définitions de la vertu ?

Devenir vertueux, c'est devenir un autre soi, meilleur ? Ou c'est tout simplement devenir pleinement soi ?


AJOUT : si ça peut t'aider, Mme Suzanne Husson - enseignante à Paris IV - met en ligne ce tableau des vertus chez Aristote (à partir d'une lecture de Ethique à Nicomaque, livres II et III). La vertu y apparaît bien comme médiété, mais il faut rappeler qu'elle est en plus à déterminer par chacun par rapport à soi (la juste mesure de nourriture n'est pas la même pour un athlète et un vieillard !) :
Tableau des vertus d'après Aristote, Ethique à Nicomaque, livres II et III

Devenir vertueux

Bonjour, ENS.
C'est si bien de te relire.  smile

Devenir vertueux

Bonjour à toi, merci de ton accueil si amical. La philia intellectuelle, ça veut vraiment dire quelque chose.

6

Devenir vertueux

Merci pour ton aide, cher ENS.

Ce qui me pose problème, ce sont les diverses significations que peut prendre le terme vertu. Il est très compliqué d'allier toutes les thèses, multiples et variées, des philosophes. La vision de Platon diffère énormèment, sur ce sujet, de celle d'Aristote, qui elle-même est différente de celle de Nietzsche... Alors je sais qu'il faut simplement s'appuyer sur les thèses d'auteurs, mais il est compliqué de partir d'un bon pied dès l'introduction; introduction dans laquelle il est obligatoire de définir le terme même de vertu... Un petit conseil ?!

Merci encore..

Devenir vertueux

Tu es en terminale ? ou au-delà ?

La définition requise en introduction est forcément minimale, et elle doit laisser la possibilité de jouer avec les termes, de faire varier leur compréhension ! C'est toujours comme ça ... Dans un sujet sur la liberté, si cette dernière est définie une fois pour toutes en intro, alors il n'y a plus besoin de rédiger un devoir ! La pluralité des acceptions, elle existe toujours, et c'est pour ça qu'il y a problème. Sinon, une définition de dictionnaire remplacerait avantageusement toute dissertation longue et pénible sur la vertu, la liberté, le désir, etc.

Quand les enseignants de philosophie réclament des définitions des termes, ils n'interdisent pas de faire varier ces définitions. Il faut simplement être toujours dans l'explicite, c'est-à-dire préciser à tel moment de la copie dans quel sens on prend les termes.