Le conditionnel

Rappel des formes

  • Je chanterais (forme simple, conditionnel présent)
  • J’aurais chanté (forme composée, conditionnel passé)
Conditionnel présent
je chanterais
tu chanterais
il, elle chanterait
nous chanterions
vous chanteriez
ils, elles chanteraient
Conditionnel passé 1re forme
j’aurais chanté
tu aurais chanté
il, elle aurait chanté
nous aurions chanté
vous auriez chanté
ils, elles auraient chanté
Conditionnel passé 2e forme (forme rare)
j’eusse chanté
tu eusses chanté
il, elle eût chanté
nous eussions chanté
vous eussiez chanté
ils, elles eussent chanté

Conditionnel temporel (ou « futur du passé »)

  • Le conditionnel présent marque un fait futur par rapport à un moment passé : Paul pensait que Pierre viendrait.
  • Le conditionnel passé est le futur antérieur du passé, il exprime l’aspect accompli du conditionnel présent : Paul pensait que Pierre serait venu.

Concordance des temps

Règles de transposition dans le discours rapporté indirect au passé :

  • futur simple → conditionnel, forme simple
  • futur antérieur → conditionnel, forme composée

Types de propositions concernées par cet emploi :

  • subordonnées (complétives, relatives, circonstancielles de temps) :
    • Elle a dit : « Je viendrai. » → Elle a dit qu’elle viendrait.
    • Elle disait : « J’aurai fini mes révisions avant la nuit. » → Elle disait qu’elle aurait fini ses révisions avant la nuit.
  • en phrase indépendante, au style indirect libre : Paul s’emporta. Il réglerait son compte à Pierre.

Conditionnel modal

Le fait est conçu comme imaginaire. Voici les principaux effets de sens :

  • L’éventualité : Je boirais bien un petit coup.
  • L’atténuation polie, le conseil : Je voudrais vous parler une petite minute. / J’aurais voulu une baguette, s’il vous plaît. / Vous devriez réviser plutôt que de regarder la télévision.
  • L’affirmation sans garantie, l’événement non confirmé : La majorité sortante conserverait le pouvoir. / Cet impact se serait produit 42 millions d’années après la naissance du système solaire.1
  • La protestation : Moi, j’aurais réglé son compte à Pierre ?
  • Dans le système hypothétique :
    • S’il faisait beau, je sortirais. (irréel du présent)
    • S’il avait fait beau, je serais sorti. (irréel du passé)
    • Langage populaire : *Si j’aurais su, j’aurais pas venu.
  • Dans la structure paratactique : Il viendrait, je ne le recevrais pas.
  • Dans une hypothético-concessive : Même s’il le disait, je ne le croirais pas.

Le saviez-vous ?

  • Lorsque la conjonction si introduit une condition ou une hypothèse, le mode du verbe de la subordonnée est l’indicatif. ► Lire cette discussion pour en savoir plus.
  • La plupart des grammaires actuelles intègrent le conditionnel au mode indicatif.
  • Le conditionnel passé 2e forme est en fait le plus-que-parfait du subjonctif.
  • Certaines grammaires nomment « formes en -rais » ce qui est appelé sur cette page « conditionnel ». On trouve parfois « futur second ». En effet, selon R. L. Wagner et J. Pinchon, « le nom de conditionnel est très malencontreux, puisque cette forme sert très souvent à évoquer des choses qui ne sont soumises à aucune condition. »2

1 Exemple tiré de l’article « Hypothèse de l’impact géant » sur Wikipédia.
2 Dans Grammaire du français, Hachette, page 390, remarque 1.

Conseils de lecture

Grammaire méthodique du français  Grammaire
M. Riegel, J.-C. Pellat et R. Rioul, Grammaire méthodique du français, P.U.F.
Grammaire, Le Robert & Nathan.