Ancien français • Fiches de vocabulaire

Aventure

Étymologie

Nom féminin (1050) emprunté au latin populaire « adventura », pluriel neutre, devenu substantif féminin singulier, du participe futur « adventurum », de « advenire » (« se produire »).

Ancienne langue

  • Le sens initial « sort », « destin » est voisin de celui de « avenir ».
  • « Aventure » s’est dit aussi pour « hasard » (début XIIe siècle) : il en subsiste l’expression « bonne aventure » (XVe siècle) dans le contexte de la prédiction.
  • A le sens de « danger » dans l’expression « se mettre en aventure ».
  • A pris très tôt une nuance particulière, celle d’un événement inattendu, accidentel (XIe siècle) avec des expressions du type « par aventure » (« peut-être ») et « d’aventure ».
  • Le sens d’« action extraordinaire mêlant le danger et le plaisir de la découverte » apparaît avec les romans de chevalerie (XIIe siècle), fréquent au pluriel et en emploi absolu (« l’aventure »).
  • L’expression « se mettre en aventure » signifie « décider de tout risquer ».

Évolution jusqu’au français moderne

  • La langue classique emploie encore le sens de « destin » : « bonne » et « mauvaise aventure ».
  • La notion d’« événement inattendu, accidentel » et les expressions « par aventure » et « d’aventure », déjà archaïques à la fin du XVIIe siècle, vieillissent mal sauf dans le contexte amoureux : « liaison passagère où l’on ne recherche que le plaisir amoureux ».
  • Le mot conserve l’idée de « hasard » : « s’exposer à des aventures diverses ».
  • Le sens de « danger » investit d’autres valeurs au XVIIe siècle : « danger du voyage », « exploration de terres inconnues » ; puis, au XIXe siècle : « risque physique par l’imaginaire collectif ».
    « Avoir l’esprit d’aventure » signifie la recherche du nouveau, de l’extraordinaire.
  • Le mot conserve de très nombreux dérivés :

- « aventurer » : insiste sur le risque, le danger.
- « aventuré, -e » : mot adjectivé au XVIIe siècle.
- « aventureux, -se » : le sens initial est « qui se produit et constitue un bien ou un mal ».
- « aventureusement »
- « aventurier, -ère » : personne qui vit d’intrigues et qui n’est pas scrupuleuse sur les moyens d’obtenir de l’argent, du pouvoir, etc.
- « aventurisme » : dans le domaine politique (XXe siècle), tendance à décider des mesures irréfléchies.

Conseils de lecture

Vocabulaire d’ancien français Fiches de vocabulaire
O. Bertrand et S. Menegaldo, Vocabulaire d’ancien français.
N. Andrieux-Reix, Fiches de vocabulaire.
Bibliographie pour le Capes de lettres

Liens Internet